Le lait maternel vendu sur internet serait contaminé dans 3 cas sur 4

Article mis à jour le 

Le lait maternel proposé à la vente sur internet contiendrait nettement plus de bactéries que le lait distribué par les lactariums, d'après une étude américaine récente. Ce qui constituerait un risque pour le bébé.

Certaines mamans se procurant du lait maternel en ligne l'ignorent, mais celui acheté sur internet est beaucoup plus chargé en bactéries que les autres. Depuis quelques années, le lait maternel est de plus en plus courant parmi les nombreux produits vendus illégalement sur internet. Problème : compte tenu de la chute du nombre bénévoles, les mères peinant à allaiter leur enfant optent parfois pour cette solution et se tournent alors vers d'autres particuliers via le web. Or, selon une étude publiée dans la revue Pediatrics. cette habitude est très risquée pour les nourrissons, notamment parce que le lait contient une forte dose de bactéries pathogènes.

Les médecins du Nationwide Children's Hospital en sont arrivés à cette conclusion en procédant à l'analyse de 101 échantillons de lait maternel achetés en ligne sur le site onlythebreast. Puis, par la suite en les comparant à une vingtaine d'échantillons provenant cette fois d'une banque de lait, où le lait maternel est pasteurisé, autrement dit chauffé pour éliminer les micro-organismes indésirables et ainsi augmenter la durée de conservation. Le résultat est sans appel : 75 % des échantillons venant d'internet étaient susceptibles de rendre le bébé malade.

Gare aux staphylocoques et streptocoques

Pour être plus précis, pas moins de 60 % des laits maternels étudiés issus d'internet renfermaient des staphylocoques et 30 % des streptocoques. Mais ce n'est pas tout : des bactéries comme la salmonelle et l'E. Coli ont aussi été identifiées dans des proportions nettement plus élevées que la moyenne. Du côté des lactariums (centres de collecte, de traitement et de distribution du lait maternel), 25 % des échantillons contenaient des staphylocoques et 20 % des streptocoques. Pour rappel, lorsque de telles toxines sont présentes en masse, de graves intoxications peuvent survenir.

Comment expliquer un tel phénomène ? Bien qu'il soit tout à fait normal de trouver des bactéries dans le lait maternel humain, les chercheurs estiment que les informations fournies aux donneuses au sujet des conditions d'hygiène au moment de la collecte devraient être plus nombreuses et adaptées.

À noter qu'à la différence des lactariums, aucune vérification concernant l'état de santé de la donneuse n'est réalisée pour les laits maternels vendus sur internet. Les centres de collecte procèdent pour leur part au moins à un test sanguin au préalable. Par ailleurs, aucune précaution particulière et pas un seul contrôle sanitaire ne sont effectués entre l'envoi et la réception de la commande internet…

Sources : Pediatrics, SanteLog