Le service civique sera obligatoire pour les jeunes de 18 à 25 ans

Article mis à jour le 

Service civique obligatoire pour les jeunes
Service civique obligatoire pour les jeunes

Mardi 28 juin, l’Assemblée nationale a adopté un amendement rendant obligatoire le service civique pour les 18 à 25 ans. Cette formule sera expérimentée pendant 3 ans.

Apparu en 2010 avec la loi du 10 mars de la même année, le service civique était facultatif et reposait sur le volontariat. D’après les auteurs de l’amendement, ce système était restrictif, car l’accès au service civique était réservé aux plus aisés et aux chômeurs qui n’avaient pas d’autres choix.

Déroulement du service civique

Avec cette nouvelle formule, les jeunes devront s’engager pendant 9 mois répartis en deux périodes. De juillet à octobre, les jeunes de 18 ans devront intégrer une classe républicaine qui leur enseignera les fondamentaux de la République, notamment les symboles de la Nation, la dignité humaine, les droits universels et les grands services publics. Ce service de 3 mois permettra également à certains d’accéder aux soins et de bénéficier de cours de rattrapage en alphabétisation. La seconde phase concerne les jeunes de 19 à 25 ans. Ils devront intégrer pendant 6 mois 5 à 10 missions d’intérêt général spécifiées par le Parlement.

Un amendement qui fait polémique

Malgré l’enthousiasme des députés, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s’oppose fermement à cet amendement. D’après le ministère, le service civique devrait être basé sur l’engagement individuel des jeunes et la volonté libre. De son côté, François Hollande avait depuis 2012 le projet de l’étendre au plus grand nombre tout en privilégiant le service volontaire.

Un long chemin avant l'application

Le chemin est encore long avant que le service civique ne soit effectivement obligatoire. Ce mercredi 6 juillet, le projet de loi Égalité et Citoyenneté passera en première lecture à l’Assemblée nationale et fera l’objet d’un vote solennel. À la rentrée prochaine, il passera devant le Sénat avant de revenir en deuxième lecture à l’Assemblée nationale.

 

Sources: metronews, lefigaro

Cet article a recueilli 11 avis. 82% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : enfants