Lego veut se passer de briques en plastique… à l’horizon 2030

Article mis à jour le 

Et si Lego se passait enfin de briques en plastique au pétrole ?
Et si Lego se passait enfin de briques en plastique au pétrole ?

Le géant du jouet aux briquettes colorées a fait savoir qu’il s’apprêtait à se passer de pétrole pour les fabriquer. Une annonce qui tombe peu après la fin d’un partenariat de longue date avec la compagnie Shell. Il faudra cependant patienter jusqu’à 2030 pour voir la firme danoise devenir totalement écologique.

Lego s’apprête-t-il à faire sa révolution verte ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait s’imaginer, alors que la firme vient d’abandonner son partenariat historique avec le pétrolier Shell. Et à l’heure où elle évoque des briques dont la fabrication ne nécessiterait pas de pétrole. Reste pour autant que Lego, qui a fabriqué 60 milliards de briques en 2014, est resté très sybillin côté objectif. Ainsi, l’entreprise s’est fixé comme deadline l’année 2030 d’ici à ce qu’elle produise exclusivement des objets totalement écologiques. Pour ce faire, Lego va réaliser des recherches de solutions alternatives au pétrole, jusqu’à aujourd’hui utilisé pour créer les fameuses briquettes en plastique.

À cet effet, la société va mettre en place un centre de recherche ("Sustainable Materials Center") à proximité de son siège de Bilund, au Danemark. Tandis qu’en parallèle, une centaine de personnes seront engagées pour un budget total d’environ 130 millions de dollars.

 

Une prise de conscience rendue possible par Greenpeace

En pratique, Lego aura mis un temps infini à daigner prendre conscience du problème structurel de la composition de ses briques colorées. Nul doute qu’une récente campagne de sensibilisation concoctée par Greenpeace, assortie d’une pétition, aura été l’élément décisif. Rappelons qu’une vidéo de l’ONGI montrait comment la production des briquettes revenait  à ensevelir l’Arctique sous le pétrole. L’occasion aussi de s’en prendre à son partenaire historique Shell, entre temps abandonné. À noter que ce partenariat rapportait 100 millions de dollars chaque année à Lego.

 

Sources : lci, letelegramme