Les chiens seraient des loups domestiqués

Article mis à jour le 

Loup et chien sont de la même espèce
Loup et chien sont de la même espèce

Une étude internationale publiée le 2 juin dans la revue Science démontre que les chiens descendent de loups européens et asiatiques. Pour arriver à cette conclusion, Laurent Frantz, généticien à l’Université d’Oxford, et plusieurs scientifiques issus de différents pays ont étudié le génome d’un spécimen de plus de 5000 ans découvert sur le site archéologique de Newgrange, en Irlande.

D’après les analyses effectuées par les scientifiques, l’Homme aurait domestiqué les loups européens et asiatiques à deux reprises : il y a 15 000 ans et 12 500 ans. Les animaux domestiqués auraient été dressés pour prévenir leurs maîtres des dangers éventuels.

Une étude de grande envergure

Les scientifiques ont prélevé l’ADN du spécimen au niveau des os de son oreille interne et l’ont comparé avec ceux de 605 chiens vivants localisés dans différentes parties du globe. Ils ont également analysé des ADN prélevés sur les os fossilisés de 59 autres chiens ayant vécu entre 3 000 et 14 000 ans av. J.-C.

Une grande disparité

Les analyses réalisées révèlent une grande disparité entre les races asiatiques comme le shar-pei tibétain et les espèces européennes comme le labrador. Les résultats de cette étude suggèrent que des chiens issus de loups asiatiques domestiqués sont arrivés en Europe avec leurs maîtres. Les croisements qui s’ensuivirent auraient contribué à l’extinction de l’héritage génétique des loups domestiqués européens. Jean-Marc Landry, zoologiste et chercheur en éthologie, émet l’hypothèse que la domestication n’aurait pas été difficile. Les loups se seraient approchés des campements de nos ancêtres pour manger les restes.

Des changements physiques causés par la domestication

Si certaines races comme le border collie ont conservé certains réflexes de leurs ancêtres, les loups domestiqués auraient changé d’apparence en côtoyant les Hommes. Une expérience menée pendant 60 ans par le généticien russe Dimitri K Belayev sur des renards démontre qu’en quelques générations, les animaux domestiqués présentent des caractéristiques physiques semblables à celles des chiens. Ainsi, certains sujets arborent des taches blanches et d’autres ont les oreilles tombantes ou la queue enroulée. D’après Jean-Marc Landry, les loups domestiqués auraient subi les mêmes changements au fil des années pour parvenir aujourd’hui aux différentes races connues.

 

Sources: sciencesetavenir, maxisciences