Les nouvelles disciplines de l'extrême

Article mis à jour le 

Les disciplines de l'extrême
Les disciplines de l'extrême

Lukas Irmler et Samuel Volery sont deux incroyables acrobates, et pour cause ! Ils ont battu, ce mois-ci, le record du monde de « slacklining », à 30 m de haut au-dessus du mont Pilate dans les Alpes Suisses. Le « slacklining » fait partie de la longue liste des sports de l’extrême, qui attirent tous les amateurs de sensations fortes.

Le slacklining

La slackline tire son nom de son outil principal qui signifie « ligne lâche/souple » en anglais. C’est une sorte de câble, généralement en polyester ou nylon, tendu entre deux parois ou deux supports. Funambulisme des temps modernes, cette discipline consiste à marcher tout le long du câble sans tomber. Elle se décline en shortline, trickline, longline, waterline, blindline et, pour les personnes en quête d’adrénaline, en highline, qui doit être installée à plus de 5 m de haut.

Le wingsuit

Un saut en wingsuit peut durer jusqu’à 2 minutes et finit toujours par l’ouverture d’un parachute. La combinaison, en forme d’ailes, permet de réaliser un court instant le rêve de chacun : voler. Comment ça marche ? Le vent remplit et pressurise la combinaison wingsuit qui devient donc plus rigide et permet au sportif de se stabiliser.

Pour vous donner une idée plus précise de cette discipline de l’extrême, voici une vidéo de Roberta Mancino survolant le volcan Villarrica, au Chili, après avoir sauté d’un hélicoptère à 4500 m d’altitude.

L’extreme hammocking

Le hammocking de l’extrême est une discipline qui séduit de plus en plus de monde. Loin d’être sportive, elle consiste à dormir dans un hamac… suspendu à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol ! De quoi faire le plein de sensations, de nature, et de méditation.

Le barefoot

Le barefoot est une variante du ski nautique… sans skis : c’est-à-dire nu-pieds ! C’est d’ailleurs ce que signifie littéralement « barefoot » en anglais. Le skieur enchaîne alors les figures, les slaloms et les sauts à des vitesses impressionnantes qui peuvent aller jusqu’à 75 km/h ! L’un des principaux défis lancés par les adeptes est de traverser le plus de fois possible le sillage du bateau en 15 secondes.

Le skysurf

Le skysurf permet de réaliser des figures dans l’air, à l’aide d’un surf. Il est nécessaire d’être deux lors de la pratique : une personne filme tandis que l’autre exécute les figures. Sachez que pour vous lancer il est nécessaire d’être déjà un expert en parachutisme : vous devez déclencher le parachute pour atterrir tout en douceur.

Effet garanti !

La streetluge

Le principe ? Faire de la luge sur une route goudronnée. Équipés de freins sous leurs chaussures et de nombreuses protections, les amateurs peuvent atteindre des vitesses allant jusqu’à 100 km/h ! La streetluge est en générale construite d’acier, de fer, de bois et d’aluminium. Attention, cette fois-ci, la poudreuse ne pourra pas amortir votre chute !

Attention ! Si ces diverses disciplines vous attirent, sachez qu’elles demandent énormément d’entraînement. De plus, de nombreuses précautions sont à prendre : ne partez jamais seul et faites appel à un tuteur si c’est votre première expérience. De plus, prenez bien connaissance du matériel, de votre terrain et de la météo ! Malheureusement, de nombreux sportifs perdent la vie en pratiquant ces disciplines. Tancrède Melet, mondialement connu pour ses prestations, est décédé accidentellement le 5 janvier dernier en préparant un de ses spectacles.

Sources : socurious.com ; ilosport.fr ; pournousleshommes.fr