La livraison par drones, c'est pour bientôt ?

Article mis à jour le 

Jusqu'à présent, on connaissait surtout les drones pour leur utilisation dans le cadre d'opérations d'espionnage. Mais la société américaine Matternet pourrait bien nous amener à revoir cette idée reçue en développant un service de livraison où les colis seraient acheminés par des drones. Une idée originale qui pourrait bien faciliter l'existence de nombreuses personnes à l'heure où la paresse semble chaque jour gagner du terrain dans nos modes de vie.

Et si l'on se servait prochainement des capacités des drones, ces fameux robots autonomes habituellement utilisées pour l'espionnage, afin de permettre même aux plus isolés de recevoir leur colis ? C'est l'idée étonnante que songe à concrétiser l'entreprise américaine Matternet , pour qui la transmission de vivres, de médicaments ou de tout autre élément indispensable au bien être des personnes en difficulté est une priorité.

Objectif premier : venir en aide aux pays par exemple sujets à des catastrophes naturelles et dont les moyens de communication sont immobilisés, ou encore offrir un service de livraison aux personnes vivant dans les endroits les plus reculés de la Terre. Ainsi, grâce à un tel dispositif, Matternet espère pouvoir changer le quotidien des populations retirées et leur épargner des transports interminables et parfois périlleux sur les sentiers du bout du monde – en leur livrant en un temps record des produits de première nécessité.

Déjà des appareils en phase de tests

De façon à évaluer la viabilité du système, Matternet a d'ores et déjà entamé une série de tests en République Dominicaine. Dès lors que le projet aura fait ses preuves, l'entreprise projette aussi à l'avenir d'envoyer via des mini-drones des colis de type courrier beaucoup moins volumineux.  Une initiative qui – si elle se voyait appliquer à la livraison basique – pourrait tout simplement révolutionner le quotidien de nombreuses personnes.

Quid d'une livraison Amazon effectuée par un drone ? Mieux : pourra-t-on d'ici quelques années se faire livrer nos courses par des robots ? Reste cependant une question épineuse qu'il faudra nécessairement résoudre pour développer un tel service : la régulation des couloirs aériens. D'ici là, continuons de rêver.

Sources : Matternet, Presse Citron, Tedxhelvetia