Livret A, logement, électricité... ce qui a changé pour vous le 1er août

Article mis à jour le 

Les nouvelles règles en vigueur depuis le 1er août ne sont pas toutes favorables au pouvoir d'achat...
Les nouvelles règles en vigueur depuis le 1er août ne sont pas toutes favorables au pouvoir d'achat...

Depuis le 1er août, les Français ont dû s’adapter aux mesures prises par l’État sur la révision des loyers, des contrats de location, du taux de rémunération du livret A et de l’ARS. À cela s’ajoute notamment le changement de la législation concernant la succession internationale. Tour d’horizon.

Depuis le 1er août, les Français ont vu l’application de nouvelles mesures concernant la gestion de leur budget mensuel. Le gouvernement a en effet procédé à différentes révisions concernant le logement, le livret A, l’électricité… Voici en détail ce qui a changé pour vous.

 

Côté logement

Depuis le 1er août, les loyers à Paris se basent sur des prix moyens déterminés en fonction du type de logement et de l’année de construction. Ce nouvel encadrement des loyers a été appliqué dans 80 quartiers de la capitale.

Concernant les contrats de location, que ce soit pour les biens immobiliers vides ou meublés, ils sont désormais rédigés en suivant un contrat-type. Ce modèle spécifie entre autres si le logement en question suit ou non les règles de l’encadrement des loyers.

 

Côté épargne et allocations

Ces mesures intègrent notamment le passage du taux de rémunération du livret A de 1% à 0,75%. Ce nouveau plancher va rapidement se faire sentir, car le livret A rapporte dorénavant moins de 0,9%.

En outre, les familles bénéficient cependant d’une légère augmentation de l’allocation de rentrée scolaire (ARS), qui sera versée le 20 août pour les enfants scolarisés de 6 à 18 ans. Son montant s’élèvera à 362,63 €.

 

Côté électricité

Le 1er août a d’autre part marqué des changements dans les foyers français en matière de facture d’énergie, avec une augmentation de 2,5% pour les particuliers et les professionnels bénéficiant du tarif bleu. Les clients concernés par les tarifs jaune et vert paieront en revanche respectivement 0,9% et 4% de plus.

 

Côté droit de succession

Une seule et unique loi - et non plus plusieurs - régira désormais les successions internationales, dans le cadre d'un décès à l'étranger. Cette loi sera applicable à partir du 17 août.

 

Source : francetvinfo, boursier