Location, restaurant, carte bancaire… cet été, évitez les fraudes

Article mis à jour le 

Les fraudes sont monnaie courante durant les périodes de forte affluence touristique. Entre les locations qui n'ont rien à voir avec leur description, la nourriture "du terroir" ou avariée achetée en supermarché,  un bilan s'impose avant les grands départs. Sachez dorénavant reconnaitre les entourloupes pour conserver une santé de fer et un porte-monnaie bien garni.

Où que vous alliez pour vos vacances, il est probable que vous soyez victime d'une fraude. Cela peut se produire à l'hôtel ou à la plage, au restaurant ou encore lors de la location de la voiture, bref partout où de l'argent circule. Aussi, la Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression de la Fraude (DGCCRF) a publié son guide des vacances 2013. Voici ici un résumé des arnaques les plus courantes.

La location qui n'a rien à voir avec l'annonce

Grand classique des arnaques estivales : la location frauduleuse, qui n'a de cesse de se multiplier sur internet… Vous vous apercevez que la "terrasse" est un balcon, que les "2 grands lits" sont des matelas posés par terre, bref vous vous êtes fait léser. Pire encore, vous arrivez et il y a déjà des gens dans la maison. Mais rien n'égale la fausse annonce : la maison n'existe pas.

Pour éviter tout type d'arnaque, ne payez jamais rien à l'avance. Ensuite, demandez des garanties : devis, facturation. Renseignez-vous sur l'identité de celui qui a déposé l'annonce, essayez de le rencontrer, en ligne si nécessaire. Pendant l'état des lieux, notez toutes les différences entre le lieu et l'annonce. N'acceptez pas la location, et ne payez rien. Vous pouvez même demander une indemnisation et porter plainte s'il s'agit d'un hôtel. 

La location qui n'a rien à voir avec l'annonce

Location de voiture : les surcoûts

Les arnaques classiques de la voiture louée sont de deux types : la surfacturation et la caution. Après avoir rempli le contrat, récupérez-le. Ainsi, lorsque vous restituerez votre véhicule, vous pourrez éviter les surfacturations (si vous n'avez pas le contrat, vous n'aurez aucune preuve qu'il y a erreur).

En cas de tarif abusif, demandez le remboursement : certaines agences démarrent la surfacturation de manière arbitraire. Enfin, si vous avez laissé une caution et que l'agence décide de la conserver, vous pourrez exiger un état des lieux du véhicule afin de le comparer à celui que vous aurez fait lors de la location. Après cela, vous pourrez exiger les factures et le montant des réparations. Si vous estimez que vous vous faites voler, vous pouvez porter plainte.

Location de voiture : les surcoûts

Les faux produits du terroir

Au restaurant comme au marché, vous sont proposés des produits "du terroir" qui n'ont en fait rien de local, voire qui sont d'origine industrielle. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à vérifier les labels des produits garantissant leur origine régionale et leur qualité reconnue. Le ministère de l'agriculture a mis en ligne une carte interactive des spécialités culinaires de chaque région de France, profitez-en.

La surfacturation au restaurant

De nombreux restaurants profitent de l'afflux exceptionnel de touristes pour gonfler un peu les prix. Gardez en tête que voyager d'une région à une autre ne fait pas doubler les tarifs : conservez les grilles tarifaires auxquelles vous êtes habitué lorsque vous ferez vos emplettes.

Par ailleurs, attention à bien vérifier votre addition dans les restaurants touristiques : une bouteille de vin peut s'y glisser ou le total gonfler un peu. Aussi, n'hésitez pas à demander la carte à nouveau en cas de doute. Pour finir, si les photographies du menu sont mensongères ou que le produit n'est pas frais, vous pouvez demander à changer votre assiette.

Si le produit n'est pas frais, vous pouvez demander à changer votre assiette

La fraude à la carte bancaire

Ce n'est pas parce que vous êtes en vacances qu'il ne faut pas faire preuve de prudence et de méfiance. N'oubliez pas que les vols de cartes bancaires se font à la plage - par exemple pendant que l'on pique un petit somme - comme dans la rue, près des distributeurs à billets. Aussi, restez vigilants et rangez systématiquement votre carte dans votre porte-monnaie, et privilégiez les espèces (ce dont vous avez besoin) à votre carte.

Lors des paiements ou au distributeur, masquez de votre main libre le clavier lorsque vous tapez votre code : les machines peuvent attirer des yeux curieux aux alentours.

Enfin, à noter qu'il n'est pas forcément nécessaire pour le voleur de dérober votre carte bancaire pour en profiter : les chiffres inscrits dessus (la date d'expiration, votre nom…) sont des informations faciles à obtenir et à retenir. Cependant, les trois chiffres au dos de la carte (le pictogramme) sont les plus importants. Aussi, n'hésitez pas à apposer une petite gommette dessus afin que les yeux indiscrets ne puissent les découvrir.

Pour finir, conservez chacun de vos tickets et de vos reçus bancaires et, en cas de vol ou d'achat frauduleux, faites bloquer votre carte et portez plainte immédiatement. Les tickets serviront de preuves et aideront à retracer votre périple.

Source : Ministère de l'Économie