Logement : 60 % des grandes villes concernées par une baisse de loyer, même Paris

Article mis à jour le 

D'après l'Observatoire Clameur, les augmentations de loyers enregistrées depuis début 2014 sont de 0,2 %, alors que l'inflation s'élève de 0,7 %.

À en croire l'Observatoire Clameur, la flambée des loyers serait bel et bien terminée. Ainsi, en 2013, les loyers ont augmenté de 0,6 %, contre une progression de 0,9 % de l'inflation. Une tendance identique pour les deux premiers mois de 2014 : l'augmentation des loyers ne dépasse pas 0,2 % contre 0,7 % pour les prix à la consommation. Comme l'indique l'auteur de l'Observatoire, Michel Mouillart, par ailleurs professeur d'économie à l'Université de Paris-Ouest, les loyers de marché (à savoir ceux des nouveaux baux et des biens loués pour la première fois) ont progressé de 1,3 % par an, en moyenne. Un rythme moins important que celui de l'inflation. Or, en 2014, les loyers fléchissent dans 39,2 % des villes de plus de 10 000 habitants : c'est la baisse la plus importante depuis 2009.

Baisse des loyers de petites surfaces

À l'échelle de la France, le loyer moyen s'élevait à 724 euros en 2013 (12,7 euros/m²). Les tarifs des petites surfaces en location baissent depuis début 2014 : alors que l'augmentation était de +0,5 % en 2013, les loyers des studios ont chuté de -1,1 % sur janvier et février 2014. Même chose pour les loyers des deux-pièces, qui ont chuté de -0,3 % en 2014 après +0,1 % sur 2013. Compte tenu du fait que les petites surfaces représentent 54 % des logements mis en location, cela occasionne logiquement une modération de l'augmentation des loyers, alors que les loyers des grandes surfaces poursuivent dans le même temps leur mouvement haussier. À noter que les loyers des trois, quatre et cinq pièces (et plus) ont enregistré une hausse de 1,1 % en 2013, et ont respectivement gagné 0,9 %, 2,7 % et 3,7 % depuis début 2014.

Des loyers à la baisse dans les grandes villes, Paris compris

Toujours selon Clameur, les loyers de marché fléchissent dans 60 % des villes de plus de 146 000 habitants, depuis début 2014. Et leur progression est moins importante que l'inflation dans 5 % des villes. Ainsi, à Paris, les loyers chutent en moyenne de -2,8 % à 23,9 euros /m² (contre +1,6 % en 2013). Du côté du Havre, les loyers chutent pour la troisième année de suite (-0,7 % en 2014, -0,7 % en 2013, -0,6 % en 2012). Même chose pour le Mans : -0,4 % en 2014, 0,3 % en 2013 et -1,8 % en 2012. Enfin, c'est la seconde année consécutive que Marseille et Rennes enregistrent une baisse des loyers (-0,4 % en 2014 et -0,6 % en 2013 pour les deux villes).

À l'inverse, cependant, la hausse des loyers a atteint +4,3 % à Angers cette année (-1,6 % en 2013) et +4,2 % à Villeurbanne (+4,6 % en 2013).

Sources : lesechos, bfmtv, leparisien