Mais au fait, quel est le prix de fonctionnement d'une voiture ?

Article mis à jour le 

Certes, il s'agit d'un détail des plus courants mais ce dernier est plus utile à rappeler qu'il n'y paraît. Pour établir pareil coût, de nombreux facteurs entrent en jeu. Tour d'horizon.

La durée de vie d'un véhicule repose en grande partie sur la manière dont elle est conduite et entretenue, comme le souligne le site WOWT. Ainsi, si cette dernière est négligée est subit des chocs, elle va de fait s'abîmer plus rapidement et s'avérer nettement plus coûteuse à son propriétaire, et ce pas uniquement lorsque viendra le temps de la revendre.

Cette vérité générale est d'autant plus d'actualité à l'heure actuelle que les voitures sont gardées bien plus longtemps qu'auparavant, notamment parce qu'elles sont dorénavant capables de faire davantage de kilomètres. La preuve : l'âge moyen du parc automobile en France est passé de 6,1 ans en 1991 à 7,5 ans en 2000 et 8,3 ans en 2012, d'après le Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA). En outre, plus de 30 % du parc en France, qui comprenait 31,6 millions de véhicules en 2012), a passé les 10 ans d'existence.

D'où une raison en plus, lorsque l'on souhaite conserver une voiture plus longtemps, de bien la préserver et prendre connaissance des techniques à mettre en application pour la garder en état. Crise ou pas crise, mieux vaut donc bien s'occuper de son véhicule en temps et en heure – et ce même si le relèvement du prix du carburant, de l'entretien et de l'assurance, sans compter la chute du pouvoir d'achat, pèsent sur le budget des Français. D'après un sondage de la Sofres paru en mai 2013, près de 60 % des français motorisés auraient baissé leurs dépenses relatives à l'automobile.

Pas de panique toutefois car nombre de techniques basiques ne supposent pas de dépenses supplémentaires et peuvent offrir un regain de durée de vie tout en limitant le prix d'entretien. Par exemple, il est préférable de laisser chauffer la mécanique (le moteur, la transmission, les fluides, etc.) avant d'appuyer sur l'accélérateur. De même, en arpentant des routes bosselées ou parsemées de trous ou de dos d'âne, l'idéal est de ralentir pour épargner les suspensions. En outre, la pression des pneus doit être optimale : s'ils sont sous-gonflés, l'usure sera plus rapide. Enfin, une évidence : le niveau d'huile moteur et de liquide de refroidissement doit être surveillé.

D'autre part, il est crucial de bien peser le pour et le contre avant de dépenser une somme astronomique pour une réparation sur une voiture dont la valeur est limitée et qui pourrait à l'avenir faire l'objet d'autres pannes. Car la reprise de ce même véhicule pourrait permettre d'acquérir une voiture neuve en promotion. Bonne nouvelle, d'ailleurs, car les experts jugent que le consommateur n'a jamais été aussi avantagé sur le marché de l'automobile. Pourquoi ? Parce que la concurrence entre les constructeurs est telle que les rabais sont monnaie courante, aussi bien sur l'occasion que sur le neuf.

Bref, si le coût de fonctionnement d'une voiture dépend du modèle et de la façon dont on l'utilise, reste que la clé du succès est l'entretien.

Sources : tribuneauto, forum-auto, slate