50 % des managers confrontés aux revendications religieuses au travail

Article mis à jour le 

Les revendications religieuses seraient plus courantes au travail, selon une étude - iStockPhoto
Les revendications religieuses seraient plus courantes au travail, selon une étude - iStockPhoto

Un sondage réalisé par l'institut Randstad et l’OFRE (Observatoire du Fait Religieux en Entreprise) révèle l’augmentation des revendications religieuses au travail en 2015. Cette situation entraîne-t-elle pour autant plus de conflits ?

Deux fois plus de revendications religieuses en 2015

Selon les résultats de l’enquête réalisée en ligne entre février et mars sur 1 296 salariés, un manager sur deux déclare devoir régulièrement faire face à une question de religion. 23% des employeurs sont amenés à répondre à des demandes d’absence pour une fête religieuse lorsqu’ils n’étaient que 12% en 2014. Certains managers sondés font également face à des questions d’aménagement du temps de travail et de port de signe ostentatoire comme une kippa, un foulard et une croix. Les demandes liées aux croyances ou aux pratiques religieuses deviennent ainsi de plus en plus courantes.

Plus de revendications religieuses, plus de conflits ?

Même si la plupart des cas rencontrés n’entraînent pas de conflits, les problématiques relatives à la religion restent des sujets sensibles. Tous les responsables de chaque société n’ont pas forcément été formés durant leur cursus scolaire pour faire face à de telles revendications. De plus, certaines religions restent méconnues des managers. C’est l’une des raisons pour lesquelles 64% des responsables sondés déclarent maintenir leur opposition vis-à-vis du port de signes religieux sur le lieu de travail.


Source : rtl

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : vie du salarié