Le marché du bien-être explose en temps de crise

Article mis à jour le 

Depuis la dépression de 2009, une remise en question du mode de vie en France a permis l’émergence du secteur du bien-être. Ce dernier s’est rarement aussi bien porté.

Les Français, confrontés à des perspectives d’emplois difficiles et à une croissance en berne, tentent de retrouver le sourire grâce au marché du bien-être. Celui-ci a donné naissance à de nombreux salons régionaux, comme à Agen (Lot et Garonne) du 16 au 19 novembre dernier, ou "l’opération bien-être" qui se déroule du 1er au 8 décembre 2012 aux Thermes de Jonzac (Charente-Maritime). L'occasion de mettre en avant les différents acteurs du secteur, ainsi que de nouvelles techniques à l’image du bar à sieste.

Les succès des Smart box "bien-être", des cours de yoga, des massages, manucures, ainsi que des stratégies de "bien-être des employés en entreprise" prouvent également la notoriété de ce concept. Le secteur a pesé 1,6 milliard d’euros en 2007 (essentiellement pour les Spas) et représentait alors 0,13 % de la consommation des ménages.

Littérature : un autre marché pour le bien-être

Ce marché ne se limite pas aux artisans et entreprises, et compte également l’émergence d’une littérature de bien-être depuis quelques années, représentée par des écrivains (spécialistes ou non) comme Paulo Coehlo, Jacques Salomé, Boris Cyrulnik, etc. Les auteurs proposent différentes manières pour se retrouver soi-même et établir son équilibre. Les raisons qui ont mené au succès grandissant de ce marché sont légions, mais c’est surtout la nécessité de trouver des moments de détente et de réconfort dans une société interconnectée et globalisée que les Français viennent y chercher