Mars : le robot de la NASA risque de contaminer l'eau découverte

Article mis à jour le 

Curiosity ne pourra pas examiner l'eau présente sur Mars, car il risquerait de la contaminer
Curiosity ne pourra pas examiner l'eau présente sur Mars, car il risquerait de la contaminer

Après la découverte récente d’eau sur Mars, la NASA doit faire face à un problème. Selon Michael Meyer, scientifique issu du programme d’exploration de la planète rouge, l’agence craint que son robot Curiosity ne contamine l’eau abritant potentiellement une vie microbienne.

Lundi 28 septembre, la NASA a annoncé disposer de preuves presque irréfutables quant à la présence d’eau sur Mars. Malheureusement, son robot risquerait de contaminer les sources d’eau de la planète rouge avec des bactéries terrestres.

 

Curiosity serait trop sale pour aller plus loin

Malgré l’espoir de trouver des formes de vie sur Mars après la découverte récente d’eau liquide sur cette planète, la NASA est confrontée à un dilemme. Son robot Curiosity n’aurait pas été conçu pour explorer les endroits humides pouvant abriter des formes de vie microbienne. “Pour cela, il nous faudrait un plus haut degré de propreté”, a expliqué Michael Meyer. Envoyé sur Mars en août 2012, Curiosity avait pour mission de prélever des extraits de roche et de sol. Pour rappel, la NASA avait pris depuis longtemps la décision d'améliorer l’hygiène des matériels destinés à l’exploration des milieux humides pouvant abriter toute forme de vie.

 

Viking aurait été plus adapté

Envoyé sur la planète rouge il y a plus de 40 ans, Viking, un autre robot de l’agence spatiale américaine, répondrait au niveau de propreté exigé. Catharine Conley, première responsable du bureau de la Protection planétaire à la NASA, souligne que “Viking, pour l'essentiel, était stérile. Les missions que nous avons ensuite envoyées n'ont pas subi le même traitement…”

Le même souci de ne pas contaminer la planète Mars est partagé par d’autres scientifiques. Jorge Vago, scientifique issu du projet ExoMars de l’ESA, soutient que les bactéries terriennes pourraient prospérer dans certaines conditions. Il est à remarquer que la NASA, l’ESA et d’autres agences spatiales sont tenues de se conformer aux règles établies par un traité international afin d’éviter “toute contamination dommageable” des planètes explorées.

 

Pourquoi la NASA n’a-t-elle pas stérilisé son robot ?

Jim Watzin, directeur du programme d'exploration martienne de la NASA, a justifié la non-stérilisation de Curiosity par le fait que “la présence d'eau à la surface de Mars n'était pas confirmée à l'époque”. Pour Mme Conley, les restrictions budgétaires seraient également à l’origine de ce dilemme. Les raisons sont également d’ordre technique puisque la stérilisation à haute température utilisée sur Viking aurait certainement endommagé les composants électroniques de Curiosity. Selon Jim Watzin, aucune mesure de stérilisation n’a été prévue pour la prochaine mission Mars 2020. Toutefois, il n’exclut pas une adaptation compte tenu des nouveaux enjeux.

 

Sources : 20minuteslapresse