MasterChef, Top Chef : les émissions culinaires font-elles grossir ?

Article mis à jour le 

Les émissions de cuisine auraient tendance à faire grossir les téléspectateurs... - EG Focus - Flickr CC.
Les émissions de cuisine auraient tendance à faire grossir les téléspectateurs... - EG Focus - Flickr CC.

Une étude de l’Université Cornell (New York, États-Unis) affirme que les personnes suivant régulièrement les recettes "vues à la télé" sont en moyenne plus grosses de 5 kilos. Résultat, les shows culinaires de type MasteCchef et autres Top Chef auraient un effet néfaste sur la santé et le poids.

Cela ne fait aucun doute : les recettes sophistiquées des candidats des émissions culinaires télévisées de type Top Chef donnent nous donnent l’eau à la bouche. À tel point que celles-ci nous influenceraient une fois aux fourneaux. Résultat : ces émissions nous feraient indirectement prendre du poids. C’est en tout cas ce que soutient une étude réalisée par le Food and Brand Lab de l’Université Cornell, à Ithaca, dans l’État de New York (États-Unis). Étude qui affirme donc que les personnes suivant avec assiduité les recettes "vues à la télé"  sont en moyenne plus grosses de 5 kilos.


Comment expliquer ce phénomène ?

Ce n’est pas la première fois qu’une étude met en évidence l’apport calorique considérable des recettes de chefs. En 2012, des britanniques avaient ainsi démontré que la composition d’une centaine de plats créés par des chefs à la télévision était comparable à celle de plats de supermarchés. De telle sorte que ni les uns ni les autres ne respectaient les recommandations nutritionnelles de l’OMS. En substance, il faut savoir que même si les recettes de professionnels comprennent moins de sel que les plats surgelés, ces dernières sont plus riches en calories, en sucres, en graisses saturées, en protéines, alors qu’elles n’intègrent pas autant de fibres.

C’est pour cette raison que les membres de la Food and Brand Lab se sont demandé si le fait de s’inspirer des recettes des téléréalités culinaires pouvait s’avérer néfaste pour le poids et la santé. Pour en avoir le cœur net, l’équipe a comparé le profil des personnes s’inspirant des émissions, avec celui de celles ne faisant que les visionner.


Une étude menée auprès de 501 personnes

Les chercheurs ont ainsi fait appel à 501 personnes, pour la plupart des femmes, affirmant cuisiner chez elles. Âgées de 20 à 35 ans, ces dernières ont été amenées à remplir un questionnaire sur internet dans lequel elles devaient notamment renseigner la provenance de leurs recettes (Internet, YouTube, livres, émissions culinaires, dos de paquets, diététiciens, etc.). Dans le même temps, leur indice de masse corporelle (IMC) a été établi.

En conclusion, les chercheurs ont dès lors été en mesure d’affirmer que le fait de s’inspirer des émissions télévisées se traduisait par un IMC plus important. C’est pourquoi les personnes cuisinant à partir de ces recettes pesaient en moyenne 5 kilos de plus que les autres. À noter que l’étude du Food and Brand Lab pointe le fait que les programmes culinaires à la télévision invitent le téléspectateur à se faire plaisir, tout en enrobant l’ensemble de conseils santé. Tandis que le coup de grâce est la légitimation du plat par un grand chef.

Reste qu’il serait délicat d’appliquer cette conclusion aux émissions de cuisine françaises. Même si la corrélation est probable, il conviendrait d’effectuer une étude spécifique pour le démontrer.


Sources : cosmopolitan, sciencesetavenir