Mieux vaut se passer de grasse matinée, le week-end…

Article mis à jour le 

Se passer de grasse matinée permettrait de rester en meilleure santé
Se passer de grasse matinée permettrait de rester en meilleure santé

Adopter un rythme de sommeil irrégulier favoriserait les risques de contracter un diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires, d’après une étude rapportée par le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism.

Rester en bonne santé, c’est d’abord se coucher et se lever à la même heure au quotidien, et donc y compris le week-end. Et pour cause : une étude rendue publique par le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism considère qu’altérer ses habitudes de sommeil favorise les troubles métaboliques et cardiaques. Pire : le fait de perturber son sommeil tend à faire apparaître des maladies telles que le diabète ou encore l’obésité, et ce même parmi les personnes en très bonne santé.

Afin d’en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié 447 hommes et femmes de 30 à 54 ans exerçant une activité professionnelle au minimum 25 heures par semaine. Ces derniers ont été amenés à porter un bracelet passant au crible leurs mouvements et leur sommeil durant 24 heures sur une semaine. Puis un questionnaire passant au peigne fin leurs habitudes alimentaires leur a été soumis.

Le résultat de l’étude montre qu’au cours de leurs jours de congé ou le week-end, 85 % des personnes étudiées ont préféré se lever plus tard que d’habitude, et 15 % plus tôt. Or, dans le détail, l’on s’aperçoit que les personnes ayant le plus altéré leur rythme de sommeil sont aussi celles disposant du taux de cholestérol le plus mauvais. Sans compter un taux de résistance à l’insuline particulièrement fort et un poids plus élevé que la moyenne.

 

Sources : pourquoidocteur, francesoir