La migraine pourrait avoir des conséquences permanentes sur le cerveau

Article mis à jour le 

Il vous arrive de souffrir de maux de tête pouvant être accompagnés d'une sensibilité à la lumière, aux bruits ou même de nausées ? Alors vous faites sûrement partie des 7 000 000 de Français migraineux. Un mal qu'il ne faut pas prendre à la légère puisqu'une analyse publiée ce mercredi certifie que les migraines pourraient avoir des conséquences permanentes sur le cerveau humain.

Après la révélation en mai dernier d'un gène qui serait responsable de la migraine, une récente analyse de 19 études met en lumière les lésions permanentes que la céphalée causerait au cerveau. Une pathologie qui n'a pas fini de tourmenter les 10 à 20 % de la population globale qui en souffre.

Un risque de lésion cérébrale augmenté

Lemonde.fr relate que selon le docteur Messoud Ashina, de l'Université de Copenhague, "la méta-analyse conduit à penser que la migraine pourrait en fait altérer de façon permanente les structures du cerveau de multiples façons".

Lésion cérébrale, anomalie de la matière blanche (qui se trouve dans le cerveau et la moelle épinière) et altération du volume du cerveau… autant de séquelles qui toucheraient exclusivement les migraineux.

Deux sortes de migraines

Les malades ayant le plus de risque de conséquences permanentes sont ceux connaissant les migraines avec aura, c'est-à-dire avec troubles de la vision, du langage, de la motricité ou même de la sensibilité. Le risque pour eux d'une lésion de la matière blanche serait augmenté de 68 %.

Quant à ceux ayant des migraines sans aura, le chiffre s'élève à 34 %. Et comparé à ces derniers, le risque d'anomalies du cerveau pour les migraineux avec aura grimpe de 44 %.

Bien que l'analyse révèle les conséquences néfastes des maux de tête, le Dr Messoud Ashina, principal instigateur de cette observation, compte sur de nouvelles recherches pour vérifier les résultats obtenus.

migraine r nial bradshaw flickr

Sources : metronews, lemonde, huffpost