Pour mincir plus vite, mieux vaut réduire le sucre que la graisse

Article mis à jour le 

Selon une récente étude, un régime pauvre en glucides, dit "low-carb", serait plus efficace qu’un régime pauvre en graisses pour perdre du poids et limiter les risques cardiovasculaires.

Ces dernières années, le régime "low-carb", autrement dit pauvre en glucides (sucres), rencontre un succès grandissant aux États-Unis. Mais les nombreuses études s’étant penchées sur le sujet restent contradictoires s’agissant des effets sur le système cardiovasculaire. Toutefois, de nouveaux travaux, publiés dans Annals of Internal Medicine, ont récemment permis de souligner que ce type de régime, à condition qu’il soit bien encadré, se révèle plus efficace qu’un régime pauvre en graisses, lorsque l’on souhaite perdre du poids et préserver son cœur.

Alors, est-il au final préférable de lever le pied sur le sucre ou sur le gras, pour mincir ? La nouvelle étude considère que les personnes adoptant le régime "low-carb" mincissent plus rapidement que celles optant pour un régime pauvre en graisses. Et limitent davantage les éventuels problèmes cardiovasculaires. Pour arriver à cette conclusion, des médecins ont réalisé des observations un an durant sur 148 hommes et femmes obèses âgés de 20 à 70 ans et plus. À noter que ces dernières n’étaient pas concernées par le diabète ou une quelconque pathologie cardiovasculaire. Elles ont été scindées en deux groupes distincts, l’un suivant un régime avec moins de glucides et l’autre réduisant les glucides, et suivies par un diététicien.

Aussi : Le sucre, cet ami qui ne vous veut pas du bien

Pas non plus un régime sans glucides

Ainsi, le premier groupe a consommé 30 % de ses calories en glucides, et le second 30 % de son apport calorique quotidien en gras. Le principe : chacun des patients a avalé la quantité identique de calories, et pratiqué une activité physique à la même fréquence. Au bout d’un an, ceux ayant réduit les glucides avaient en moyenne perdu 3,6 kg de plus que les autres.

Mieux : si chacun des groupes a limité son niveau de mauvais cholestérol, celui ayant réduit les sucres avait aussi fait grimper son bon cholestérol. En outre, des marqueurs tels que les lipides et le glucose ont mis en évidence que ce même groupe était moins susceptible d’avoir un problème cardiaque.

Consommer moins de glucides, c’est arriver plus vite à satiété

Afin d’expliquer les bienfaits du régime "low carb", les médecins avancent la quantité plus importante de fibres dans les repas. De même, consommer plus de graisses aurait probablement induit un rassasiement plus durable. Une raison qui expliquerait en tout cas pourquoi les personnes étudiées ont dans l’ensemble consommé moins de calories.

Rappelons que les glucides sont entre autres présents dans les pâtes, les céréales et les pommes de terre. Ces derniers sont dits complexes ou sucres lents, et sont néanmoins à différencier des sucres rapides et autres glucides simples, présents dans les boissons sucrées, les fruits et les bonbons.

Sources : annals, medicaldaily