La moitié des Français vont réduire leur budget alimentation en 2014

Article mis à jour le 

D'après une étude Sofinco-OpinionWay rendue publique mercredi 19 mars, pas moins de 49 % des Français auraient l'intention de réduire une nouvelle fois leur budget alimentation en 2014.

Les Français seraient de nouveau en passe de serrer la ceinture concernant leur budget alimentation ? C'est en tout cas ce que relève le baromètre Sofinscope réalisé par l'institut de sondages OpinionWay, qui montre que nous serions un sur deux en France à envisager d'adapter nos comportements de consommation.

Selon l'étude en question, effectuée grâce à un échantillon représentatif de 1 002 personnes, le budget alimentation des Français – courses, pauses déjeuner, cantine des enfants compris, à l'exception des repas au restaurant – resterait relativement stable en 2014. Pour rappel, les Français étaient 71 % à avoir augmenté leurs dépenses alimentaires en 2013, contre 57 % début 2014. Toutefois, 13 % indiquent avoir réduit légèrement ou considérablement la note.

Dépenses alimentaires : un budget mensuel moyen de 389 euros

À noter que le budget alimentation mensuel moyen des Français s'élève aujourd'hui à 389 euros contre 396 euros l'an passé. Mais 51 % des personnes interrogées considèrent encore qu'il est encore trop élevé, et 97 % soulignent chercher à changer de comportement pour mieux maîtriser ce budget. À ce titre, 87 % déclarent vouloir cuisiner davantage les restes, et 84 % opter pour les produits en promotion. De même, ils sont 83 % à souhaiter comparer les étiquettes et 81 % à vouloir utiliser plus de bons de réduction.

Pour cette raison, le prix reste l'élément principal pour 80 % des consommateurs quand ils effectuent leurs courses, loin devant la date de péremption (45 %), la qualité gustative (43 %), les habitudes de la famille ou les contraintes de santé (30 %), ou encore la provenance des produits (28 %). Sans surprise, c'est donc la grande distribution qui reste le lieu favori de 84 % des Français pour faire leurs courses.

Sources : opinion-way, lemonde