Les montres suisses, désormais devancées par les montres connectées !

Article mis à jour le 

D'après Strategy Analytics, les montres suisses auraient été détrôné pour la première fois par les montres connectées
D'après Strategy Analytics, les montres suisses auraient été détrôné pour la première fois par les montres connectées

Une étude publiée par l’institut Strategy Analytics semble sonner le glas de la suprématie des montres suisses. D’après les résultats obtenus, les montres connectées ont en effet largement pris de l’avance sur l’horlogerie traditionnelle à travers le monde.

Alors que les montres suisses sont appréciées depuis de nombreuses décennies, l’engouement actuel pour la technologie est en train de détrôner cette institution de l’horlogerie. À travers le monde, les montres connectées deviennent de plus en plus populaires par rapport aux produits suisses, comme le fait remarquer Neil Mawston, directeur général de Strategy Analytics.

Le triomphe de la technologie

Selon l’étude de l’institut Strategy Analytics, le nombre des montres connectées vendues à travers le monde atteint les 8,1 millions contre 7,9 millions de montres suisses. L’horlogerie helvétique connait ainsi une baisse de 4,8 % dans ses chiffres de vente. Cette tendance trouve son origine dans l’augmentation fulgurante du nombre de montres connectées vendues, de 1,9 million à 8,1 millions, au détriment des produits suisses.

Ce grand bond de la technologie est dû au succès de l’Apple Watch qui représente entre 60 et 75 % des ventes sur le marché mondial. Toutefois, le désintérêt de certains pays pour l’horlogerie classique est également à prendre en compte. Ainsi, pour cette année, l’exportation de produits helvètes vers la Chine a déjà chuté de 33%. Les États-Unis, qui sont le deuxième plus grand consommateur de montres suisses, ont également diminué leurs commandes.

Un mauvais calcul stratégique

Toujours d’après Strategy Analytics, le déclin des montres suisses serait également dû à une politique de “la tête dans le sable”. Face à l’émergence des produits connectés, de nombreuses marques suisses ont préféré attendre en espérant que l’engouement pour ces articles diminue, comptant sur la fidélité des consommateurs envers leurs produits. Néanmoins, au regard de la situation actuelle, certaines sociétés ont décidé de prendre les armes. Ainsi, des marques telles que Victorinox ont commencé à s’allier avec d’autres firmes issues des nouvelles technologies, tandis que d’autres enrichissent leur catalogue en ce sens.

   

Source : 20minutes, lefigaro