Le moral des Français n’a pas été aussi bas depuis 1995

Article mis à jour le 

D’après un sondage Ifop publié dans Dimanche Ouest-France, seuls 29 % des Français se disent optimistes en matière d’avenir. Il s’agirait du niveau le plus bas enregistré depuis la mise en place du baromètre en février 1995.

Le moral des Français serait-il au plus bas ? Un sondage Ifop rendu public par Dimanche Ouest-France affirme que 29 % des Français seulement se disent optimistes, 26 % "plutôt optimistes" et 3 % "très optimistes". À l’inverse, 71 % seraient pessimistes, dont 45 % "plutôt pessimistes" et 26 % "très pessimistes". Et la sinistrose est de mise toutes générations confondues. À noter qu’il s’agissait de répondre à la question suivante : "En pensant à l’avenir, pour vous et vos enfants, diriez-vous que vous êtes très optimiste, plutôt pessimiste ou très pessimiste ?"

En comparaison au baromètre réalisé en août dernier, le taux s’est effondré de 14 points. Reste cependant que les enquêtes menées deux fois par an sur ce sujet ont montré un effet non négligeable de saisonnalité. Rien d’étonnant en effet à ce que le moral en hiver soit dans la plupart des cas moins fringuant qu’au moment de la période estivale.

Quoi qu’il en soit, le mois de décembre 2014 – moment de la réalisation de l’étude – n’est autre que le plus bas enregistré depuis l’inauguration du baromètre en février 1995. Un niveau qui n’est néanmoins pas loin du niveau d’août 2005, moment où les optimistes n’étaient que 30 %. En parallèle, l’institut de sondage Ifop en profite pour souligner que les Français ont rarement été aussi défiants vis-à-vis du gouvernement. Ainsi, les Français sont rares à lui faire confiance en matière de pauvreté (22 %), de lutte contre le chômage (16 %), d’augmentation de pouvoir d’achat (14 %) et de baisse d’impôts (13 %). Même si les résultats sont moins catastrophiques du côté de la protection de l’environnement (39 % de confiance) ou encore de la lutte contre l’insécurité (41 %).

Sources : lci, lefigaro