National Geographic pointe l'effrayante disparition de la banquise arctique

Article mis à jour le 

La fonte des glaces, illustrée avec précision dans le dernier Atlas de National Geographic
La fonte des glaces, illustrée avec précision dans le dernier Atlas de National Geographic

La surface de la calotte glaciaire de l’arctique diminue de façon alarmante, comme en témoignent différentes cartes de la dernière version du ‟National Geographic Atlas of The World”. Les chiffres donnés par la Nasa confirment cette inquiétante disparition de la banquise.

Le National Geographic pointe l’effrayante disparition de la banquise arctique. Une constatation visible sur la dernière mise à jour de son atlas. Le 3 août dernier, le Président des États-Unis a également souligné cette inquiétante observation lors de son discours pour combattre le réchauffement climatique. Barack Obama a précisé que ‟la fonte de la calotte glaciaire a forcé le National Geographic à réaliser le plus gros changement dans son atlas depuis la chute de l’Union soviétique”.

 

La disparition effrayante de la banquise arctique inquiète National Geographic et le Président américain

Le National Geographic attire l’attention sur la situation alarmante de la banquise arctique, dans la dernière mise à jour de son atlas en septembre 2014. L’atlas montre clairement une rapide diminution de la banquise, que le Président Barack Obama a confirmée dans son discours pour combattre le réchauffement climatique. Le magazine propose sur son ‟National Geographic Atlas of The World” une animation qui illustre parfaitement ce phénomène.

Juan José Valdés, du National Geographic, déclare que les images satellites montrent avec précision l’impact du réchauffement climatique sur la banquise arctique. Il ajoute que ‟la fin de l’été arctique est dans quelques semaines, et [qu'] il est trop tôt pour dire si un nouveau record sera battu”.

Ces cartes du National Geographic sont comme d’habitude contestées, mais le magazine Slate confirme cette véritable catastrophe naturelle. La Nasa a en effet souligné une diminution de la calotte glaciaire allant jusqu’à 12% par an, depuis les années 70. Des chiffres qui ont empiré depuis 2007. La glace devient de plus en plus fine et fragile, laissant même le soleil réchauffer l’océan.

 

Sources : sciencepost, slate