Navya : bientôt un minibus autonome 100 % électrique

Article mis à jour le 

Le minibus Navya autonome et 100 % électrique bientôt à la vente
Le minibus Navya autonome et 100 % électrique bientôt à la vente

Le 30 septembre dernier, la start-up française Navya a annoncé la commercialisation de sa première navette autonome baptisée Arma. Ce minibus 100% électrique et sans chauffeur embarquera à son bord 15 personnes. Il sera présenté au public à l’occasion du Salon ITS World Congress, qui se tiendra à Bordeaux la semaine prochaine.

La start-up française Navya a annoncé la sortie de sa navette autonome baptisée Arma. Ce véhicule sans chauffeur et 100% électrique ne dispose ni de volant ni de pédales. Il pourra transporter 15 personnes à son bord. Pour rappel, Navya est une start-up basée à Paris et Lyon, issue du rachat de la start-up Induct ayant produit sa première navette autonome en 2012.

 

Un projet de 10 millions d’euros

La Navya Arma a nécessité un investissement total de 10 millions d’euros, la majorité provenant du fonds Robolution Capital. Celle-ci effectuera ses premiers tours de roue au Salon ITS World Congress de Bordeaux. La navette n’est autre qu’un minibus 100% électrique. Entièrement fabriqué en France, il est aujourd’hui commercialisé au prix de 160 000 euros. Christophe Sapet, PDG de Navya, annonce que le carnet de commandes du constructeur compte déjà une dizaine de véhicules, dont deux à livrer le 15 octobre.

 

Un minibus intelligent

À la différence de la Google Car, la Navya Arma n’est pas un prototype, mais une voiture de série. Cette navette transportera 15 personnes, dont 11 assises, à une vitesse maximale de 45 km/h. Sans chauffeur, la Navya embarque un logiciel pointu et différents capteurs lui permettant de détecter les obstacles, les véhicules, les piétons et les feux tricolores. Elle suivra un itinéraire préétabli avec une précision de l’ordre du centimètre. Chaque essieu est doté d’un moteur électrique de 15 kW. Ses batteries de 16 kWh lui confèrent une autonomie de 8h pour une vitesse de 25 km/h. La Navya Arma est destinée dans un premier temps aux circuits fermés, tels les parcs d’attractions et les aéroports, en attendant la législation qui lui permettra de circuler en ville.

 

Sources: lesechos, clubic