Netflix : le géant américain de la VOD confirme son lancement en France

Article mis à jour le 

Pressenti depuis quelques mois en France, Netflix, le célèbre service de vidéo à la demande vient de confirmer la rumeur. Si aucune date n'a pour l'heure été avancée, une arrivée dans le courant du dernier trimestre 2014 a cependant été évoquée.

C'est désormais officiel : le service de VOD Netflix arrivera bel et bien en France en fin d'année, comme l'a confirmé le géant à travers un communiqué de presse ce mercredi 21 mai. Outre l'Hexagone, d'autres pays sont également concernés par cette implantation, à l'instar de l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, la Belgique et du Luxembourg. Reste à connaître la date de sortie et le prix de lancement du service en France. Sans fournir davantage de précisions, Netflix indique qu'il sera disponible dans ces pays dans le courant du dernier trimestre 2014. Rappelons que depuis quelques semaines, les rumeurs évoquaient une ouverture du service dans la semaine du 15 septembre. Mais il faudra encore patienter un peu pour savoir si le service de VOD aux 48 millions d'utilisateurs optera vraiment pour cette date.

Accessible aux abonnés de l'ensemble des fournisseurs d'accès

Alors que le service ne devait à l'origine être proposé qu'aux abonnés d'Orange, Netflix sera a priori disponible chez tous les fournisseurs d'accès. De fait, l'ensemble des abonnés haut débit auront la possibilité de s'abonner à Netflix dès l'ouverture du service, comme le précise le communiqué. Néanmoins, aucune information substantielle concernant l'offre du catalogue (films, séries, etc.) en France n'a filtré. Mais il faut savoir que la législation française est particulièrement restrictive à ce niveau : la chronologie des médias contraint notamment les services de vidéo à la demande par abonnement à autoriser la diffusion d'un film au minimum 36 mois après sa sortie en salle. Une obligation qui pourrait faire perdre de l'intérêt au service.

Quid des exclusivités en France ?

Netflix parie surtout sur son offre de séries produites en interne, comme Orange Is The New Black, ou encore la désormais classique House Of Cards. De fait, Canal +, qui détient pour l'instant les droits de diffusion des deux premières saisons, s'apprête donc à en perdre l'exclusivité. Toujours en cours de production, la troisième saison de House Of Cards, qui radiographie les coulisses du pouvoir américain avec Kevin Spacey en rôle titre, ne devrait être accessible que pour les abonnés Netflix.

D'autre part, le géant pourrait diffuser une série exclusive aux pays francophones. À en croire les informations du Figaro, Netflix se serait entendu avec un producteur français pour mettre sur pied une série se déroulant à Marseille. Reste maintenant à savoir si cela suffira à séduire les Français et ainsi attirer de nouveaux abonnés.

Sources : lemonde, metronews, challenges