Nike s'apprêterait à abandonner son bracelet connecté FuelBand

Article mis à jour le 

À en croire une information du site CNet, la société Nike aurait dernièrement licencié pas moins de 80 % de son équipe chargée du bracelet FuelBand, laissant ainsi supposer le prochain arrêt de l'appareil. À l'avenir, Nike pourrait se tourner uniquement vers les applications sportives. Ce qui devrait relancer la rumeur d'une collaboration avec Apple et sa iWatch.

Nike pourrait être la première société à perdre sur le marché des bracelets connectés. C'est en tout cas ce que laisse supposer une information du site Internet CNet selon laquelle 80 % des employés s'occupant du FuelBand, à savoir 55 personnes sur 70 effectifs, quitteraient l'entreprise. Un rebondissement qui remettrait donc en cause la sortie d'une version plus fine, à l'origine prévue pour l'automne.

Toutefois, Nike ne compte pas non plus délaisser ce secteur d'activités puisque 150 employés seraient toujours en train de travailler sur des produits de ce genre, mais uniquement sur les logiciels et applications. À travers un message envoyé au site Re/code, Nike a fait savoir que l'application Nike + FuelBand allait encore faire l'objet d'améliorations. En outre, le "lancement de nouvelles couleurs metaluxe" est au programme.

Vers un partenariat entre Nike et Apple ?

Cette nouvelle ne devrait pas manquer de raviver la rumeur d'une collaboration entre Nike et Apple. La proximité entre les deux entreprises n'est d'ailleurs pas nouvelle puisque le concepteur de FuelBand, Jay Blahnik, avait été transféré vers Apple en août 2013. Résultat, il n'est pas impossible que Nike équipe prochainement la très attendue, mais cependant pas encore confirmée, iWatch, la montre connectée d'Apple.

Les applications sportives de la marque pourraient d'autre part trouver leur place dans l'écosystème Healthbook, un programme présent dans iOS 8 quoi devrait réunir toutes les fonctionnalités liées à la santé. De quoi faire de l'iPhone un véritable centre de gestion d'informations obtenues depuis des applications tierces. Rendez-vous le 2 juin prochain à l'occasion de la conférence de la WWDC pour en savoir plus.

Sources : recode, igen, macworld, metronews