Noël : les facteurs à la rencontre des rêves des enfants

Article mis à jour le 

Des centaines de milliers d’enfants envoient chaque année une lettre au Père Noël à l’approche du 24 décembre. Une tradition bien ancrée dans les mentalités françaises. Le Père Noël possède son secrétariat… à Libourne en Gironde. Les lutins et les elfes s’en donnent à cœur joie.

La Poste vient d’ouvrir pour la cinquantième fois d'affilée un service spécial Noël dans son service clients courrier de Libourne (Gironde). 1,5 millions de missives adressées par des enfants plus ou moins sages y transitent… pour le plus grand amusement des employés. Les 80 agents et intérimaires chargés d’ouvrir ce courrier traitent chaque jour de 500 à 700 de ces lettres afin d’y répondre au plus vite. Au total, c’est 150 000 "listes de cadeaux" qui passent entre les mains de ces faux émissaires du Père Noël. Les enfants peuvent aller sur le site du Père Noël, généreusement affrété par la Poste, pour écrire une lettre en ligne et tout connaître de l'histoire fantaisiste des Noëls passés.

Des lettres qui en disent beaucoup

Les employés vêtus d’un manteau rouge estampillé "Secrétariat du Père Noël" aiment leur travail. Ils ne vont pas toujours s’intéresser au contenu de ces lettres traitées à la chaîne, mais s’émeuvent ou rient devant une liste plus originale ou plus mignonne que les autres. Les situations de famille qu’ils y découvrent parfois peuvent être tristes. Ces faux-secrétaires sont pourtant généralement séduits par la naïveté et "l’innocence" de ces listes à l’écriture enfantine. Certains adultes envoient également leurs missives, dans un but d’amusement le plus souvent. Ainsi, un jeune conducteur a envoyé son "A" en précisant qu’il aimerait, après le permis, avoir la voiture pour les fêtes de fin d’année. Dans certaines lettres, les enfants expliquent la précarité de leur situation de famille, et beaucoup des maux actuels y sont traitées à travers le filtre de leur vision simplificatrice. Tous font néanmoins passer leur amour et leurs espoirs dans ces missives.

Une longue histoire

Cette initiative de La Poste a vu le jour pour la première fois en 1962. C’est à la suite du nombre croissant de lettres au Père Noël finissant au rebut que Jacques Marette, nommé ministre des PTT en avril 1962, prend cette initiative. A chaque enfant sera renvoyé une carte-type, avec un texte de Françoise Dolto et un dessin de Chag (le postier et caricaturiste René Chagnard). Ce n’est qu’en 1970 que l’appellation "Secrétariat du Père Noël" (SPN) commence à être officiellement utilisé. Un demi-siècle plus tard, le succès de cette initiative perdure et enchante chaque année des dizaines de postiers et des dizaines de milliers d’enfants.