Un nouveau ballon-sonde pour mesurer la pollution parisienne

Article mis à jour le 

Le ballon de l'association Airparif qui survole le parc André Citroën, à Paris (XVIe), chargé de surveiller la qualité de l'air, s'est posé aujourd'hui, et un nouveau ballon sera gonflé d'ici ce soir et affichera chaque jour, grâce à un code de couleurs, deux indices de qualité de l'air dans la capitale. Le premier, l'indice de pollution de l'air ambiant est celui qui sert de référence pour les alertes à la pollution, et le second mesure la qualité au sol, plus proche du trafic automobile donc plus pollué.

Le Ballon de Paris, attraction et instrument de mesure sponsorisé par la Banque Populaire, s'est posé pour la dernière fois mercredi 27 mars 2013. Il revolera ce soir, mais sponsorisé par l'assureur italien Generali et équipé de nouveaux instruments de communication : des diodes électro-luminescentes (LED) permettant de voir à tout moment la qualité de l'air. Cet affichage se fera par l'intermédiaire d'un code couleur : de vert foncé pour une qualité optimale, les diodes passeront à vert clair pour une qualité un peu moindre, au jaune pour une qualité moyenne, orange pour une pollution élevée et rouge pour une pollution très élevée.

L'aéronef est un instrument de communication et de sensibilisation à la qualité de l'air, sponsorisé par Generali et utilisé par Airparif pour afficher les résultats des contrôles. Ces contrôles sont effectués grâce à son réseau de stations de mesures qui construisent un indice reflétant les niveaux de pollution aux particules fines et aux gaz comme l'ozone ou les oxydes d'azote. Ces indices seront affichés en permanence sur le ballon: des pictogrammes représentant les monuments de Paris indiqueront la qualité de l'air ambiant et ceux représentant des véhicules afficheront celle de l'air "près du trafic".

La nouveauté par rapport à l'ancienne station de mesure est un partenariat inédit avec le CNRS pour embarquer à bord du ballon un appareil qui pourra mesurer des particules ultra-fines (moins de 1 micromètre), qui ne font pas l'objet de mesures ciblées de la part d'Airparif. Ce dispositif permettra de mieux connaître les très petites particules, qui sont les plus dangereuses pour la santé. Le ballon, qui embarquera chaque année quelque 50 000 visiteurs, sera inauguré le 18 avril en présence de Zinedine Zidane et de l'explorateur Jean-Louis Etienne.

Sources : France 24 et Airparif