Nouveau billet de 5 €, la Croatie intègre l'UE, l'Europe va de l'avant

Article mis à jour le 

Une nouvelle série de billets en euros va être introduite par la Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales nationales avec la mise en circulation de nouvelles coupures de 5 euros à partir du 2 mai 2013. Autre nouvelle : le 1er juillet, l'Union européenne (UE) va s'élargir à un vingt-huitième pays, la Croatie, tandis que la zone euro est censée accueillir en 2014 un dix-huitième membre, la Lettonie.

Enfin un bon signal : l'Europe attire encore, alors que la survie de la zone euro est menacée et la légitimité de l'UE contestée. La Croatie, qui doit à terme rejoindre la monnaie unique, va dans un premier temps adopter le mécanisme de taux de change européen, dit MCE II, qui en supposant le respect des critères de convergence, permet d'observer l'économie d'un pays avant qu'il n'intègre la zone euro. Le processus d'intégration prévoit qu'un nouveau pays membre de l'UE doit adopter l'euro aussitôt qu'il remplit les critères.

Les États rejoignant l'euro le font chacun à leur rythme : 2014 pour la Lettonie et la Lituanie, 2015 pour la Bulgarie, la Pologne et la Roumanie. La République tchèque devait rejoindre la zone euro le 1er janvier 2010 mais n'a pas pu en raison de la situation économique du pays. Être membre de l'UEM - l'Union Économique et Monétaire - est une étape préalable pour rejoindre la zone euro. La BCE et la Commission européenne (CE) produisent des rapports tous les deux ans en analysant les conditions économiques des États membres de l'UE hors de la zone euro, pour connaître leur aptitude à rejoindre la zone. Il semblerait que, de tous les pays qui devaient adopter l'euro en 2014, seule la Croatie est prête à entrer dans la danse.

Nouvelle et deuxième série de billets en euros : "Europe"

La BCE et les banques centrales nationales de l’Eurozone sont sur le point d’introduire une série baptisée "Europe", figure mythologique grecque qui a donné son nom à notre continent et dont un portrait apparaîtra dans le filigrane et l’hologramme de chaque coupure. Ils sont faciles à distinguer de leurs prédécesseurs, et la mise en circulation des nouveaux billets se fera progressivement, sur plusieurs années, et commence dès jeudi 2 mai par la coupure de 5 euros. Les signes de sécurité ont été perfectionnés et rendront les billets encore plus sûrs. Trois nouveaux signes - le filigrane portrait, l’hologramme portrait et le nombre émeraude - ont été présentés en novembre dernier par la BCE.

Les nouveaux billets conservent le graphisme inspiré du thème "Époques et styles architecturaux", et les couleurs dominantes de la première série, mais intègrent les nouveaux signes de sécurité. Le filigrane et l’hologramme montrent un portrait d’Europe, déesse grecque. Un élément visible au premier coup d’œil est le nombre émeraude, qui change de couleur. De petites lignes imprimées en relief sur les bordures, à gauche et à droite du billet, permettent de le reconnaître facilement, notamment pour les aveugles et les malvoyants. Les billets de 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros seront introduits progressivement dans cet ordre. Dans un premier temps, les nouveaux billets coexisteront avec ceux de la première série, et pour familiariser le public avec la série "Europe", la BCE et les Banques Centrales Nationales lancent une campagne d’information dans toute la zone euro en 2013.

      Filigrane et hologramme des nouveaux billets, série "Europe". Capture d'écran BCE

Sources : Service-public, BCE, Banque de France