Un nouveau vaccin 6-en-1 pour protéger les bébés des maladies graves

Article mis à jour le 

Le groupe pharmaceutique Sanofi Pasteur vient de faire savoir que la Commission européenne comptait prochainement valider le vaccin pédiatrique 6-en-1 Hexyon/Hexacima. Son objectif : protéger les nourrissons contre six maladies infantiles graves.

Lundi 22 avril, la division vaccin Sanofi Pasteur du groupe Sanofi a relayé le souhait de la Commission européenne d'approuver la mise en marché d'un nouveau vaccin pédiatrique. Baptisé Hexyon dans les pays d'Europe de l'Ouest et Hexacima en Europe de l'Est, celui-ci est prévu pour être administré en primo-vaccination comme en vaccination de rappel aux enfants à compter de l'âge de six semaines.

Une vaccination simplifiée

Premier vaccin 6-en-1 et 100 % liquide, Hexyon/Hexacima est d'ores et déjà prêt à l'usage. Son but : protéger les enfants contre la "diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l'hépatite B, la poliomyélite et contre les infections invasives relatives à l'Haemophilus influenzae de type B", comme le stipule Sanofi Pasteur dans un communiqué.

En outre, cette méthode devrait, d'après le président directeur-général de Sanofi pasteur, Olivier Charmeil, avoir pour conséquence de limiter considérablement le nombre de visites de vaccination, rendant ainsi le schéma de vaccination beaucoup plus aisé pour les parents.

À noter que la décision prise par la Commission européenne se base sur la recommandation de l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui s'appuie elle-même sur les résultats d'études cliniques réalisées sur 5 000 enfants. Résultat : le vaccin Hexyon/Heaxima est aussi performant que les vaccins déjà homologués, mais permet un gain de temps non négligeable. Bien toléré, ce dernier offre une réponse immunitaire résistante contre les six maladies visées.

Sources : SanofiPasteur, EMA, LeMonde