Les nouveaux radars embarqués débarquent sur les routes lundi

Article mis à jour le 

À compter du lundi 21 octobre, de nouvelles voitures banalisées vont être lancées pour identifier les véhicules croisés en excès de vitesse, a indiqué ce vendredi la Sécurité routière.

Lundi, une vingtaine de voitures équipées de radars capables de détecter les voitures croisées dépassant la limitation de vitesse autorisée vont être déployées dans 19 départements, d'après un communiqué de la Sécurité routière. Le nouveau dispositif embarqué sur les voitures de police et de gendarmerie banalisées est un système de contrôle automatique, dit "contrôle en approche". Une fonctionnalité qui s'ajoute aux radars mobiles de nouvelle génération (RMNG) installés depuis le 4 mars sur une cinquantaine de Renault Mégane des forces de l'ordre.

Jusqu'à présent les véhicules disposant des RMNG pouvaient déjà photographier, et ce sans flash, tous les véhicules en infraction de vitesse – d'une part lorsqu'on les double par la gauche, ou encore lorsqu'elles sont à l'arrêt pour les deux sens de circulation.

La nouvelle mise à jour va s'appliquer à tous les radars

Dès lundi, 13 Renault Mégane et 7 Peugeot 208 disposant du "contrôle en approche" vont circuler dans 19 départements. Sont concernés : Paris, l'Ain, l'Aisne, les Côtes-d'Armor, la Dordogne, l'Eure-et-Loir, le Gard, l'Indre-et-Loire, le Loiret, la Manche, la Marne, la Moselle, la Seine-Maritime (deux voitures), la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise et la Vendée.

D'ici fin 2013, l'ensemble des RMNG vont être mis à jour, en vue de procéder à trois types de contrôle : dans les cas de dépassement, en approche et en stationnement. D'autre part, 13 Peugeot de plus vont être lancées. Objectif : déployer 300 RMNG d'ici fin 2015, d'après la Sécurité routière. À partir de lundi, les radars en France atteindront un total de 4 100, parmi lesquels 2 100 fixes, 890 mobiles et 66 RMNG.

Sources : Sécurité routière, RMNG