Une nouvelle façon de régler ses achats sur internet : le paiement vocal

Article mis à jour le 

À travers un communiqué, la Banque Postale a récemment fait savoir qu'elle développait actuellement un tout nouveau mode de paiement en ligne : le paiement vocal. Simple et sécurisé, celui-ci devrait permettre aux clients de s'identifier auprès de leur banque grâce aux données biométriques contenues dans leur voix.

Effectuer un paiement avec sa voix, voilà une méthode qui rappelle plus d'un film de science-fiction mais qui fait aussi douter jusque dans les rangs des technophiles : que se passerait-il en effet si quelqu'un nous obligeait à prononcer le sésame ?

Reste toutefois que nous n'en sommes pas encore là. Baptisé "Talk To Pay", le système d'authentification mis au point par La Banque Postale en partenariat avec la société PWC Consultant doit en effet encore être testé sur un panel de plus de 500 clients et collaborateurs.

Comment fonctionne le système ?

Chacune des personnes testant "Talk To Pay" doit se rendre sur la page web consacrée à l'expérience. C'est dans cet espace qu'elles procèdent alors à l'enregistrement de leur voix, permettant alors la création d'un modèle biométrique propre à chaque testeur. De même, ils sont par ailleurs tenus d'enregistrer leur carte bancaire pour la connecter au modèle biométrique, et enfin d'installer une application.

Dès lors, les testeurs pourront réaliser leurs paiements sur internet en utilisant leur voix. Pour ce faire, lorsqu'ils voudront régler un achat sur un site, ils recevront un appel sur leur téléphone mobile grâce auquel ils pourront s'authentifier avec leur voix. L'avantage, c'est que l'application Talk To Pay se charge automatiquement de remplir les formulaires nécessaires au règlement du paiement, à condition toutefois que l'utilisateur ait auparavant enregistré ses informations personnelles.

D'autre part, La Banque Postale a aussi annoncé que les trois chiffres de sécurité présents sur le dos de la carte ne seront plus nécessaires. À la place, un code à usage unique sera réclamé de façon à lutter contre les tentatives de phishing. Enfin, l'établissement bancaire envisage d'appliquer cette méthode d'authentification à l'ensemble de ses systèmes de banque en ligne, afin d'optimiser la sécurité. Reste maintenant à savoir si ce système sera réservé à certains clients seulement ou utilisable quelle que soit la carte.

À noter que La Banque Postale compte 7 millions de cartes bancaires et 10,6 millions de clients actifs.

Sources : ZDNet, JDN