L'olinguito : ce curieux mammifère tout juste découvert

Article mis à jour le 

Voilà une révélation qui prouve que le monde recèle encore bien des mystères. Après 35 années sans apercevoir une nouvelle espèce animale sur le territoire américain, l'olinguito, un mammifère carnivore à mi-chemin entre une tête d'ours et le corps d'un chat, est en passe de faire son entrée dans les encyclopédies. Présentation de cet animal tout juste découvert dans les Andes en Amérique.

Sous sa silhouette de chat, l'olinguito fait aussi penser à l'ours. Hormis ces ressemblances, l'animal ne pèse que 900 grammes et fait partie de la famille des Procyonidae (comme le raton laveur, les coatis et les kinkajous), comme l'explique l'équipe de chercheurs dans la revue ZooKey.

Pris à tort pour une autre espèce

Si dénicher de nouveaux insectes est chose commune, cette découverte majeure est rare et demande en revanche un long travail de recherche. Pour preuve, l'équipe de zoologistes menée par le Docteur Helgen, conservateur du département des mammifères au Musée d'Histoire naturelle de Washington, a mis pas loin de 10 ans pour démontrer l'existence du mammifère. La tâche n'était pas facile, en effet, l'olinguito fait partie d'une grande famille : les olingos. En examinant les différentes espèces animales via des recherches ADN, ils ont remarqué que l'olinguito n'était pas référencé.

Si l'animal est dévoilé au grand jour aujourd'hui, c'est grâce à Kristofer Helgen, qui a remarqué les dépouilles du mammifère dans un musée. En effet, l'olinguito a longtemps été pris à tort pour une autre espèce. Pour Helgen, ce mammifère possède pourtant des différences comparé à ses congénères olingos. D'une part, la taille de sa mâchoire et de ses dents étaient plus petites d'où l'origine de son nom d'olinguito. Enfin, le nouveau mammifère, que beaucoup comparent à une peluche, possède une fourrure plus importante et plus longue.

Un nouveau mammifère déjà menacé

Une fois l'animal repéré, mais non répertorié comme tel dans les musées, les chercheurs ont désiré le trouver dans son milieu naturel. Comme le prouve la vidéo documentaire publiée sur le site de la BBC, c'est dans les altitudes des Andes – entre 1 600 et 3 000 mètres – que l'équipe de Helgen a découvert l'animal.

Situé dans une zone entre l'Équateur et la Colombie, ce mammifère vit essentiellement perché sur des arbres. L'olinguito a également pour particularité de vivre la nuit, et bien qu'il soit carnivore il se nourrirait essentiellement de fruits. Enfin, fait plus triste, d'après les zoologistes, 42 % des zones où vivrait l'animal seraient converties en zone urbaine, ce qui à terme pourrait être nuisible à la survie de l'espèce.  

Fiers de leur découverte, l'équipe de chercheurs espère prochainement dénicher de nouvelles espèces carnivores semblables.

Sources : Maxisciences et Le Monde