Ouya, la mini console de salon à moins de 100 euros

Article mis à jour le 

Annoncée il y a déjà quelques mois, la mini console de salon Ouya, dont la particularité est de fonctionner sous système Android, devrait être lancée dans le courant du mois de juin pour moins de 100 euros.

Quelques mois après la sortie de la Nintendo Wii U et tandis que Sony s'apprête à annoncer la PlayStation 4 au mois de février – Microsoft devrait suivre le mouvement à l'occasion du mondial du jeu vidéo de Los Angeles –, Ouya a annoncé que sa console low cost serait proposée à la vente dès le mois de juin prochain. Toutefois, les quelques chanceux ayant soutenu le projet sur le site de crowdfunding Kickstarter devraient pouvoir en profiter à partir du mois de mars. À noter que les Européens peuvent commander le petit poucet des consoles de salon en passant par le site officiel ou en se rendant sur Amazon.

Dans tous les cas, la machine vous en coûtera 99 dollars auxquels viendront s'ajouter 25 dollars de frais de port, soit environ 100 euros. Par ailleurs, l'achat d'une manette supplémentaire vous coûtera 49,99 dollars pièce. Ouya a par ailleurs fait savoir que des indications concernant les revendeurs européens seraient prochainement annoncées.

Mais au fait, c'est quoi Ouya ?

Il s'agit d'une minuscule console de salon fonctionnant en open source sous Android. Cette dernière compte appliquer la logique du jeu vidéo mobile sur téléviseur. Petite subtilité : un app store spécifique sera accessible aux développeurs indépendants comme aux géants du jeu vidéo, pour potentiellement proposer une expérience de jeu inédite. Côté technique, Ouya embarque une puce Tegra 3, composant qui équipe notamment quelques tablettes et smartphones actuels. À cela s'ajoute une manette dotée de sticks et de boutons classiques, mais également un touchpad pour conserver la jouabilité des titres mobiles.

Un succès fulgurant

Crée par Julie Uhrman, ancienne employée des entreprises Gamefly (location de jeu) et IGN (magazine de jeux vidéo) et Vivendi Universal, la startup Ouya n'est autre que le deuxième plus important succès de l'histoire du site de financement collaboratif Kickstarter. Depuis son inscription sur le site en juillet 2012, le projet est en effet parvenu à réunir près de 9 millions de dollars sur les 950 000 espérés.

Combien de titres au lancement ?

Si aucune information précise n'a jusqu'à présent été avancée, Uhrman a déclaré dans une interview pour le Wall Street Journal que 200 jeux étaient d'ores et déjà en développement. Parmi les développeurs au travail, quelques pointures comme Square Enix (Final Fantasy) et Namco Bandaï. Seul hic au tableau, et pas de moindres pour les utilisateurs d'Android, Ouya ne sera pas compatible avec le Google Play. Autrement dit, l'ensemble des 700 000 apps présentes sur la plateforme devront être adaptées par les développeurs respectifs pour être supportées par Ouya. Dommage.

Sources : Kickstarter, 20minutes, Wall Street Journal, 01net