Paris veut bannir la voiture diesel d'ici 2020

Article mis à jour le 

La mairie de Paris semble bien décidée à réduire au maximum le nombre de véhicules au diesel traversant la capitale.
La mairie de Paris semble bien décidée à réduire au maximum le nombre de véhicules au diesel traversant la capitale.

À l'instar de quelques villes européennes ayant adopté les "zones à basse émission", Paris restreint de plus en plus l'accès aux véhicules polluants. Depuis le 1er septembre, bus et poids lourds supérieurs à 3,5 tonnes, de même que les cars immatriculés avant le 1er octobre 2001, ne peuvent plus circuler librement dans la capitale. Une logique dont l’objectif est à terme de bannir les véhicules au diesel de la capitale.​

L'interdiction de circuler pour les bus et poids lourds de plus de 3,5 tonnes, s’applique dorénavant entre 8 et 20 heures, aussi bien en semaine que durant le week-end. Toutefois, les véhicules prioritaires comme les camions-citernes ou les engins militaires ne sont pas concernés. À noter que le non-respect des premières interdictions, mises en place depuis le 1er juillet dans Paris, donne dorénavant lieu à sanction.

Les contrevenants écopent dans ce cas de figure d'une contravention de seconde classe, soit 35 euros. De plus, leur véhicule est immédiatement reconduit vers la sortie de la capitale. D’ici à ce que soient mises en place des pastilles colorées, comme annoncé par la ministre de l'Écologie, l'indicateur est la carte grise. Anne Hidalgo a par ailleurs souligné que son objectif reste l'éradication du diesel d'ici 2020, à Paris. De fait, ces récentes mesures en appelleront d'autres. À commencer par les restrictions pour certains véhicules personnels dès l'année prochaine. Et les deux roues ne devraient pas faire exception.

 

Paris, ville fermée ?

Anne Hidalgo se veut rassurante, rappelant que la question n'est pas d'empêcher la mobilité à Paris, puisque les personnes doivent se déplacer et aller travailler. Ces changements ne concerneront d'ailleurs pas seulement la voiture individuelle roulant au diesel. Tandis qu'afin de rendre ces mesures plus efficaces, des dispositifs complémentaires venant renforcer la loi, comme l'autopartage, seront appliqués.

 

Sources : caradisiac, franceinfo