Passe Navigo : son tarif va augmenter

Article mis à jour le 

Augmentation du prix du passe Navigo
Augmentation du prix du passe Navigo

 

Lundi 27 juin dernier, suite à un protocole signé entre la région Île-de-France et l'État, a été annoncée l'augmentation du prix du passe Navigo unique (zones 1 à 5). Celui-ci, qui avait atteint la somme de 70€ le 1er septembre 2015, coûtera, à partir du 1er Août prochain, 73€. Cette hausse de 4,2% du prix concerne 3,8 millions d'usagers.

Un bras-de-fer politique pour des raisons de budget

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, avait indiqué lors des élections régionales son désir de fixer définitivement le prix du passe Navigo à 70 €. Cependant, pour combler le déficit budgétaire de la région dû à l’instauration du Passe, elle a alors annoncé une augmentation tarifaire de 10 ou 15 € si le gouvernement n’aidait pas à remédier à ce problème de manque de fonds.

Après de nombreuses négociations entre le conseil régional d’Île-de-France et le Premier Ministre, Valérie Pécresse obtient un accord : l’augmentation du prix du passe ne sera « que » de 3 €. Cette augmentation a pour but d’améliorer le système des transports franciliens et de participer à la  « rénovation et le renouvellement du matériel roulant », selon Stéphane Beaudet, vice-président chargé des transports à la Région.

Cependant, il reste à trouver des fonds pour combler les 485 millions d’euros de déficit des recettes du célèbre Passe. Pour remédier à ce problème, l’augmentation tarifaire est une solution, mais pas seulement. Le versement transport pour les entreprises de plus de 11 salariés sera également augmenté. De même pour la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) prélevée sur tous les volumes vendus comme carburants pour les moteurs.

Vers une disparition du passe

Valérie Pécresse a dévoilé lors d’une interview au Journal du Dimanche sa volonté, d’ici 2021, d’instaurer le Smart Navigo. Les usagers pourront dire adieu au célèbre passe violet. Leur forfait sera alors directement téléchargé sur leurs smartphones et sera validé à l’aide de celui-ci. Pour ceux qui ne possèdent pas de téléphones portables aussi évolués, ils pourront alors se servir de leur carte bancaire munie du payement sans contact.

Les tickets de transport, eux, seront remplacés par un passe débité à chaque trajet.

De plus, l’utilisation du « Yield Management » dans les transports en commun est envisagée. Comme dans l’aérien ou le TGV, les tarifs seraient alors moins chers aux heures creuses.

 

Sources : timeout.fr ; lefigaro.fr ; usinenouvelle.com

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : sorties