Un patch contre la migraine aigüe bientôt disponible ?

Article mis à jour le 

Un premier patch transdermique pour traiter la migraine aigüe vient d'être autorisé aux États-Unis par la Food and Drug Administration (FDA). Baptisé Zecuity, celui-ci contient un principe actif à même de lutter contre les migraines les plus douloureuses.

La Food and Drug Administration (FDA), équivalent outre atlantique de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), vient de permettre la prochaine mise en vente de Zecuity, un traitement inédit de la migraine. Disponible sous forme de patch transdermique, ce dernier doit être appliqué sur le bras ou la cuisse et nécessite des piles. À usage unique, ce médicament diffuse un principe actif souvent utilisé pour traiter les migraines aigües, le sumatriptan, qui était jusqu'ici sous forme orale. Mais à l'inverse des cachets, le Zecuity permettrait d'éviter les nausées et les vomissements ressentis par certains migraineux.

Compte tenu du fait que les nausées et vomissements peuvent se révéler aussi contraignants et handicapants que des céphalées, cette nouvelle formule devrait être un bon moyen de traiter les patients incommodés par les traitements oraux, comme l'a révélé une étude menée par le Dr Stephen Silberstein. Le fonctionnement du patch est simple : après l'avoir appliqué, il suffit au patient de presser un bouton pour l'activer. Dès lors, une dose de 6,5 mg de sumatriptan se diffuse pendant quatre heures dans l'organisme.

Des tests menés sur 800 patients migraineux ont souligné que le Zecuity permettait de réduire les céphalées, les nausées, la phonophobie et la photophobie durant deux heures après l'activation du patch. Pendant ce laps de temps, 18 % des patients ont vu leurs céphalées disparaitre totalement, contre 9 % chez les personnes ayant pris un placebo. En outre, aucune nausée ne s'est fait sentir sur 84 % des patients, contre 63 % dans le cas d'un placebo.

Quelques effets secondaires constatés

En dépit de ces avancées, la FDA a toutefois indiqué que des effets secondaires pouvaient être ressentis : c'est notamment le cas de picotements ou d'une sensation de chaleur au niveau de la zone d'application du patch. Par ailleurs, les contre-indications relatives au Zecuity sont identiques à celles associées au sumatriptan. Il est ainsi recommandé de ne pas prendre ces médicaments en cas d'antécédents de maladies coronariennes, d'AVC ou encore d'hypertension. Pour l'heure, la compagnie pharmaceutique NuPathe n'a pas encore communiqué la date de commercialisation du produit, qui pourrait prochainement arriver en France.

Sources : Metro, NuPathe, Jefferson Headache Center