Paylib : quand trois banques françaises créent le nouveau Paypal

Article mis à jour le 

C’est aujourd’hui, 24 septembre 2013 qu’est officiellement lancé Paylib, le nouveau service de paiement en ligne mis au point par BNP Paribas, Société Générale et La Banque Postale. Proposé gratuitement à tous leurs clients, ce service sera pour le moment disponible sur 8 principaux sites français.

Peut-on réellement concurrencer Paypal ?

Avec 193 millions d’utilisateurs dans le monde entier dont 7 millions en France, et 10 ans d’existence, Paypal est le leader incontesté du secteur. Mais la commission de 3 % prélevée sur chaque paiement par Paypal mécontente parfois les commerçants. C’est sur ce point que Paylib tentera de se distinguer en prenant une commission inférieure.

Avec 45 millions d’euros générés en 2012 par le e-commerce, et des prévisions de la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) de 70 milliards d’euros pour 2015, la création de ce portefeuille électronique commun est une aubaine pour les banques françaises. Le service Paylib sera proposé gratuitement à tous les clients des trois banques BNP Paribas, Société Générale et La Banque Postale soit 23 millions de clients potentiels. Les clients des autres banques n’y auront pas accès.

D’autre part, Paylib ne proposera pour le moment que le paiement en ligne mais d’autres fonctionnalités pourraient être développées comme les coffres forts électroniques ou le paiement à la livraison.

Mais concurrencer le géant Paypal semble bien difficile. Le Crédit Agricole, qui regroupe le plus de clients en France, n’a pas réussi à convaincre plus de 450 000 utilisateurs de son portefeuille électronique Kwixo lancé en 2011. A noter que Visa et Mastercard devrait également se lancer sur le service des portefeuilles électroniques d’ici la fin de l’année.

ordinateur © MyrtilleD

Un fonctionnement simple et sécurisé

Le portefeuille électronique, ou e-wallets, est probablement un des moyens les plus sécurisés actuellement pour réaliser des achats en ligne. Ils permettent de régler ses achats depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone sans communiquer les renseignements de sa carte bleue mais uniquement grâce à un identifiant et un mot de passe. Même si ce compte virtuel n’est pas sans faille, il évite d’être lié directement à son compte bancaire.

Alors que le marché du e-commerce ne cesse de croître - en 3 ans, les ventes en ligne ont progressé de 80 % -, le portefeuille Paylib offre la garantie que les informations du client ne quitteront même pas la banque et ne seront pas transmis à une entreprise tiers.

Le projet Paylib a déjà réussi à convaincre 8 grands sites internet français dont La Poste, Voyages-sncf.com, Vente-privée.com, Leroy Merlin, et Price Minister.

Ce moyen de paiement sera mis en place sur les différents sites entre octobre 2013 et mars 2014.

Sources : 20 Minutes et RetailDetail