Péages autoroutiers : quid de la hausse du 1er février 2016 ?

Article mis à jour le 

Les péages vont-ils vraiment augmenter au 1er février 2016 ?
Les péages vont-ils vraiment augmenter au 1er février 2016 ?

Alors que le journal Les Échos évoque une hausse des péages autoroutiers d’à peu près 1 % au 1er février 2016, Ségolène Royal a souligné qu’il n’en était rien sur RTL. Mais qu’en est-il ?

D’après Les Échos, les concessionnaires autoroutiers s’apprêtent à appliquer au 1er février 2016 une hausse moyenne légèrement au-delà de 1 %. Le quotidien économique précise à cet effet que les usagers devront s’acquitter de cette augmentation au titre d’un ancien litige : la hausse notamment de 50 % de la redevance domaniale appliquée en 2012. Résultat, l’augmentation en 2016 devrait correspondre dans l’ensemble à 1,23 % chez APRR (Eiffage), 1,27 % chez Area (Eiffage) et 1,63 % chez ASF (Vinci).

 

Toute hausse est exclue, selon Ségolène Royal

Pourtant, au micro de RTL, Ségolène Royal a estimé qu’une hausse des péages autoroutiers au-dessus de l’inflation n’était pas d’actualité. Posant ouvertement la question de la validité de l’information en question, la ministre de l’Écologie a rappelé que l’engagement pris est de ne pas dépasser l’inflation. Mieux : le principe était même de se situer en dessous de cette dernière, compte tenu des sommes engrangées par les compagnies autoroutières.

Rappelons par ailleurs que les sociétés d’autoroutes ont indiqué en avril dernier être disposées à verser un milliard d’euros pour le financement des infrastructures de transport dans les années à venir. En outre, ces dernières se sont engagées à geler les tarifs des péages en 2015.

 

Sources : challenges, lefigaro, lesechos