Péages : et si les tarifs devenaient individuels et personnels ?

Article mis à jour le 

Etablir le prix le plus juste pour le péage est un véritable casse-tête. De fait, c'est toujours trop cher. Mais comment agencer une échelle de prix qui satisferait tout le monde ? Faudrait-il assurer une tarification privilégiée pour les plus défavorisés ? Ou peut-être que les plus assidus devraient avoir un accès moins onéreux, car après tout, c'est eux qui remplissent le plus les caisses. En même temps, c'est aussi eux qui abiment le plus les routes, ils devraient donc payer davantage… Quel que soit son évolution, la tarification sera toujours plus avantageuse pour certains. Sauf, peut-être, si l'on établit la grille de prix en fonction de la théorie des jeux.

C'est un groupe de chercheurs du Pays Basque qui a eu cette idée. La théorie des jeux est une approche mathématique de situations aléatoires dans lesquelles de nombreuses choses interviennent : les participants, les participants entre eux et le contexte. Elle est utilisée en économie notamment pour déceler un prix qui n'est pas fixé par la loi du marché.

La difficulté de fixer un prix de péage

Lorsqu'il s'agit d'infrastructures privées, seul le profit compte. L'intérêt pour un vendeur est d'écouler son produit plus cher que cela ne lui a coûté. Pour fixer son prix, il s'en remet à la concurrence. Aussi, les variations de prix s'effectuent en fonction de nombreuses données : pour un vêtement, son prix va grimper en fonction de l'image que vous souhaitez renvoyer, la qualité que vous souhaitez porter etc… Or, profit et concurrence sont deux facteurs inexistants lorsqu'il s'agit de biens publics : tout d'abord, il n'y a aucune concurrence puisque l'Etat est unique, mais surtout, il n'y a aucun profit à faire. C'est le cas de la lumière dans les rues, ou de la qualité des trottoires : qui doit payer ? Serait-ce plutôt ceux qui habitent à proximité, ou plutôt ceux qui passent régulièrement par la rue en question…?

Il en va de même pour les routes : elles font partie de ces biens et services appartenant à tous, utilisés par tous et payés par tous, et dont le prix est indéfinissable. On pourrait bien sûr adopter la méthode vénézuélienne consistant à supprimer tous les péages et faire de l'utilisation des routes un bien gratuit. Par contre, la facture de réparation de celles-ci est plus salée, et pendant ce temps, l'utilisation est impossible. Alors, l'un dans l'autre, autant payer immédiatement. La question est : combien ? La théorie des jeux propose donc un système d'établissement de prix en fonction de nombreux critères qui, ensemble, définissent l'utilisation réelle de chacun.

Rue la nuit, éclairée

Un prix personnel et individuel ?

Les chercheurs de l'Université du Pays Basque ont publié une étude superposant la théorie des jeux à l'utilisation de l'autoroute. Leur objectif était de déterminer le meilleur prix possible pour les utilisateurs d'autoroute, en favorisant un petit peu les utilisateurs les plus intensifs. L'idée consiste à diviser l'autoroute en plusieurs tronçons. L'objectif était de fixer un prix d'utilisation d'un tronçon, qui baisse si l'utilisateur parcourt plusieurs tronçons. Ce type de solution avait déjà été mise en place pour fixer le prix des pistes d'aéroport : en fonction de la distance parcourue, du poids et de la taille de l'avion, il devait payer une somme.

Appliquer ce schéma  aux autoroutes est plus complexe : l'utilisateur peut emprunter l'autoroute n'importe où et chaque élément est mobile et évolutif. Pour l'aéroport, tous les avions avaient le même point de départ, fixe. De plus, comment s'assurer qu'un automobiliste ne paye pas 2 tronçons simplement par ce que la sortie d'autoroute empiète sur le tronçon suivant ? Bref, autant de questions qui pourraient bel et bien avoir trouvé leur réponse. Aujourd'hui, les routes sont divisées en portions qui ne prennent pas précisément en compte la distance que vous avez parcourue, mais seulement le fait que vous avez utilisez cette portion en particulier. Les prix sont alors fixés en fonction du trafic général : une autoroute moins utilisée sera donc plus chère, pour la rentabiliser. C'est pourquoi certains péages sont plus chers que d'autres.

Avec la théorie des jeux, le tarif du péage pourrait bien changer en fonction de l'utilisation réelle que vous avez faite de l'autoroute. Le travail des chercheurs basques étant théorique, il peut s'appliquer à de nombreux systèmes publics, notamment pour fixer le prix des aires de sport, afin qu'elles soient davantage accessibles (des prix qui baissent en fonction du nombre de personnes inscrites, du nombre de sports, du nombre d'heures etc.). Le tout était de mettre sur pied l'algorithme. Des chercheurs néerlandais ont pour leur part repris l'étude afin de l'appliquer à un réseau autoroutier entier, et déterminer concrètement comment appliquer ce système, relaie le site de veille technologique internationale Bulletins-Electroniques. Reste à savoir si dans l'équation figure le revenu de chacun…

Autoroute

Sources : Basque Research