Vous pensiez être enrhumé à cause du froid ? Détrompez-vous !

Article mis à jour le 

Certes, la fin de l’automne et l’arrivée de l’hiver sont des moments propices aux rhumes. Néanmoins, ce n’est en réalité pas la température extérieure qui est la première responsable de ce phénomène. Explications.

Souvent, lorsqu’arrive  le nez qui coule et le mal à la gorge, la plupart soulignent avoir "attrapé froid". Pourtant, même si l’hiver correspond bien souvent aux rhumes et maladies en tous genres, la principale cause de ce phénomène n’est pas le froid. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas lutter contre.

C'est quoi, attraper froid ?

Souvent, l’on parle de froid lorsque le nez coule ou lorsque la gorge est douloureuse, voire même en cas d’extinction de voix. Mais les médecins ne se servent pas de cette terminologie : ils optent plutôt pour la rhinite dans le cas d’une inflammation du nez, ou pour une rhinopharyngite dans le cas d’une inflammation du nez doublé d’une douleur au niveau du haut de la gorge. En général, cette situation est sans gravité, à moins que la fièvre, la fatigue et la toux ne s’ajoutent au cocktail. Or, il est alors préférable de faire appel à un médecin pour déterminer de quel virus il s’agit et le traiter en conséquence.

Attraper froid n'est pas avoir une grippe

La grippe ne doit pas être confondue avec un banal rhume, aussi corsé soit-il. Car celle-ci entraîne la plupart du temps une forte fièvre, mais également des douleurs dans les muscles et les articulations, sans compter des maux de tête et de gorge. Bref, la grippe n’est pas un phénomène comme les autres, et l’on ne l’oublie en général pas de sitôt. Cette maladie ne doit pas non plus être assimilée à la sinusite – dans ce cas, les douleurs touchent le dessus des yeux ou encore les dents – ou à une angine – où la déglutition est très difficile. Quoi qu’il en soit, il est alors important de consulter un médecin.

Le fait de se protéger du froid peut-il nous aider à éviter ces maladies ?

En réalité, non. Loin des idées reçues, il faut savoir que le froid n’est pas directement à l’origine du rhume ou autre. Mais ce sont les virus, comme le rhinovirus notamment, qui sont en cause. Reste néanmoins qu’au moment où le temps est froid et sec, à savoir à la fin de l’automne et pendant l’hiver, les virus survivent plus longtemps en dehors des corps. Et comme nous sommes nombreux à ce moment-là à nous réunir dans des endroits fermés, le virus se transmet alors plus aisément.

La transmission est dans ce cas possible via les gouttelettes produites par la parole, par la toux ou par un éternuement. À noter toutefois que l’air froid sensibilise davantage la muqueuse nasale aux virus.

Mais alors comment s’en protéger ?

Pour commencer, le mieux est de commencer par l’hygiène : le fait de se laver souvent les mains nuit à la transmission des virus. En outre, si vous croisez une personne touchée par un rhume ou autre, il est préférable de conserver un mètre d’intervalle entre elle et vous. Mieux vaut évidemment dans ce cas éviter les accolades. Enfin, l’individu enrhumé se doit de son côté d’opter pour des mouchoirs en papier, et de jeter le mouchoir en question après chaque usage dans une poubelle, pour ensuite se laver les mains.

Comment vous soigner lorsque vous avez attrapé froid ?

L’hydratation est primordiale : optez par exemple pour un thé auquel vous ajoutez un peu de miel pour apaiser la gorge. En cas de fièvre, le paracétamol est une bonne solution. Mais il est très rare qu’un simple "coup de froid" entraîne de la fièvre. S’agissant du nez qui coule, vous pouvez le rincer à l’aide d’une solution isotonique ou d’eau salée. Tandis que les douleurs peuvent être traitées via un anti-inflammatoires de type ibuprofène. Enfin, les gargarismes au bicarbonate de soude et autres sprays anesthésiants sont efficaces contre le mal de forge. D’autres médicaments permettent de cibler les symptômes avec davantage de précision, mais il est dans ce cas nécessaire de se tourner vers un médecin ou un pharmacien.

Aussi : 5 astuces de grand-mère pour venir (enfin) à bout de son rhume

Sources : meltydiscovery, slate