Pénurie de noisettes oblige, le prix du Nutella va-t-il augmenter ?

Article mis à jour le 

Contrairement à ce que l'on pourrait s'imaginer, la pénurie de noisettes à laquelle fait aujourd'hui face la Turquie, principal producteur de la planète, pourrait avoir des effets directs sur votre porte-monnaie. Explications.

Voilà un effet collatéral qui ne devrait pas ravir les inconditionnels de la célèbre pâte à tartiner à base de noisettes. Compter tenu d'une météo particulièrement maussade, la Turquie, à qui l'on doit pas moins de 70 % des récoltes mondiales de noisettes, fait en ce moment face à une grave pénurie de ce fruit sec. Résultat : il est fort probable que le prix des produits contenant des noisettes augmente fortement, à commencer par le Nutella.

Les fleurs de noisetiers détruites avant la pollinisation

La presse anglo-saxonne, notamment le Dailymail, a tiré la sonnette d'alarme, après avoir été informé par les producteurs. Ces derniers font actuellement état d'un déficit de plusieurs centaines de milliers de tonnes de noisettes. En cause : de violents épisodes de grêles et de gel qui ont touché la Turquie, endommageant de nombreuses fleurs de noisetiers avant la pollinisation. En conséquence, les récoltes sont largement compromises cette année. Dans l'ensemble, plus de 260 000 tonnes de l'inestimable fruit à coque sont concernés. À tel point que seules 540 000 tonnes de noisettes seront vendues, contre 800 000 chaque année.

Une augmentation fulgurante

Premier concerné, le prix de la tonne de noisettes a explosé ces six derniers mois, passant de 5 000 euros courant février à plus de 8 000 euros cet été. De fait, la facture pourrait être très salée pour Ferrero, la société à l'origine du Nutella, des Kinder et autres Ferrero Rochers. À noter que cette dernière utilise 25 % de l'ensemble des noisettes produites dans le monde.

Rappelons qu'en 2003 et 2004, il y a dix ans, une situation comparable – suite à un épisode de gel – avait entraîné une augmentation des prix de la pâte à tartiner. Or, pour les Français, principaux consommateurs de Nutella dans le monde, une telle hausse pourrait coûter cher…

Sources : lexpress, lavoixdunord, leparisien