Suffit-il d'être intelligent pour vivre plus longtemps ?

Article mis à jour le 

Suffit-il d'être intelligent pour vivre plus longtemps ?
Suffit-il d'être intelligent pour vivre plus longtemps ?

Des chercheurs écossais ont cherché à démontrer que les personnes dont le quotient intellectuel (QI) est dit élevé ont une espérance de vie plus longue que les autres. Des archives remontant à 1932 ont été passées au crible pour mener à bien cette étude.

Depuis quelques années, les études établissant un lien entre QI et espérance de vie se multiplient. Selon elles, les gens plus intelligents seraient aussi ceux dont l’espérance de vie est la plus longue. Afin de vérifier cette hypothèse, des chercheurs écossais ont passé au peigne fin les liens entre quotient intellectuel élevé et âge au moment du décès. Or, tout porte à croire que ce lien de cause à effet soit avéré.

Afin de réaliser cette étude, les chercheurs ont utilisé les archives du Scottish Mental Survey, et en particulier une étude portant sur les comportements neurologiques des écossais remontant à 1932. Rappelons qu’à cette époque, l’ensemble des écossais passaient un test de QI à l’âge de 11 ans. L’idée a ensuite été de rechercher lesquels parmi eux étaient encore en vie 76 années plus tard. Résultat, les chercheurs ont prouvé qu’un enfant au QI de 115 dans les années 1930 avait plus de 20 % de chance de plus d’atteindre l’âge de 76 ans qu’un autre au QI de 100.

 

Difficile toutefois de se montrer catégorique

S’il apparaît risqué d’en tirer une conclusion arrêtée, reste qu’il est cependant fort probable que les personnes disposant d’un QI élevé aient été davantage à même de faire les bons choix en matière d’hygiène de vie. Des choix se traduisant par exemple par l’arrêt du tabac, une alimentation plus équilibrée ou encore du sport.

 

Sources : sciencealert, fastcoexist

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé