Philips abandonne le marché de l'audio-vidéo grand public

Article mis à jour le 

Le géant hollandais a annoncé mardi la cession de plusieurs secteurs de son activité, notamment les branches audio et vidéo grand public, au japonais Funai, pour un prix de 150 millions d'euros, plus les royalties pour l'utilisation de la marque Philips Electronics. Le groupe poursuit ainsi sa stratégie de recentrage de ses activités sur les secteurs de la santé, de l'électroménager et de l'éclairage, qu'il a entamé il y a un an en cédant sa branche "télévisions".

Cette orientation a été impulsée par le directeur général, Frans van Houten, et vise à faire économiser 1,1 milliard d'euros au groupe pionnier dans l'équipement électronique, en supprimant 7 000 emplois d'ici fin 2013. C'est ainsi que les télécommandes, les lecteurs DVD et les platines audio, qui ont fait la réputation de la marque, seront laissés à la concurrence. Un marché qui réalisait encore l'année dernière un chiffre d'affaire de 1,5 milliards d'euros.

Une amende record

La décision de redéfinir son périmètre d'activité fait suite à la condamnation de cet acteur historique de l'équipement électronique à une amende colossale - 313,4 millions d'euros - par la Commission Européenne pour entente illégale, avec les autres fabricants de TV à tubes cathodiques. Au total, c'est 1,47 milliard d'euros qui était demandé au "cartel" constitué des principaux constructeurs de tubes, un record dans l'histoire des infractions à la concurrence.

En tout, le plan de restructuration devrait coûter 380 millions d'euros et ne devrait pas nuire à la performance sur l'année. Le groupe Philips Electronics a affiché un bénéfice d'exploitation ajusté en hausse, à 875 millions, et un chiffre d'affaire de 7,161 milliards d'euros. Des résultats à peine affectés par la perte nette de 355 millions due à l'amende de la Commission, au quatrième trimestre, qui était anticipée et déjà inscrite par le groupe dans ses comptes.

C'est donc la fin d'une longue histoire entre le Hollandais et les consommateurs du monde entier, qui pourront toujours acheter des produits Philips, mais ceux-ci seront dorénavant entièrement conçus, produits et vendus en Asie.