Pollution : Velib' et Autolib' (presque) gratuits à Paris

Article mis à jour le 

Voilà près d'une semaine que l'épisode de pollution aux particules fines se poursuit à Paris. Afin de ralentir le phénomène, la mairie a choisi d'appliquer des mesures d'urgence. À compter de jeudi et jusqu'à la fin de l'épisode, Vélib' et Autolib' sont ainsi rendus gratuits, mais sous conditions. En parallèle, la limitation de vitesse sur le périphérique passe à 60 km/h, et les contrôles sont renforcés.

Cela faisait un moment que la capitale n'avait pas enregistré d'aussi importants dépassements de seuils. Au-delà de la météo, presque estivale, la pollution atteint des niveaux sans précédent. Depuis mardi, le seuil d'alerte maximum (>100) a été appliqué dans toute l'Île-de-France. Il s'agit de la troisième journée consécutive enregistrée par l'agence AirParif.

Jusqu'à présent, la mairie de Paris avait déjà opté pour le stationnement résidentiel gratuit. Mais dès aujourd'hui, l'utilisation du Vélib' et de l'Autolib' bénéficient aussi de la mesure, et ce jusqu'à la fin du phénomène. Néanmoins, au-delà de trente minutes, le Vélib' est payant, et a priori, seuls les abonnés Autolib' peuvent bénéficier de la gratuité, pendant une heure. Attention aussi à ne pas forcer sur la pédale, car les efforts physiques trop importants peuvent se révéler dangereux dans de telles conditions.

À lire : comment limiter les risques liés à la pollution aux particules fines ?

Pas plus de 60 km/h sur le périphérique

La mairie de Paris a par ailleurs stoppé l'utilisation de l'ensemble des véhicules municipaux non indispensables, de même que les outils d'entretien non électriques. Pour sa part, la préfecture de police (PP) s'attache à renforcer les contrôles de vitesse dans toute l'Île-de-France. Rappelons que les vitesses sont limitées à 110 km/h sur autoroute (contre 130), à 70 km/h sur les routes habituellement à 90 km/h et à 60 km/h sur le boulevard périphérique. Enfin, les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes sont contraints d'emprunter des itinéraires différents.

Malheureusement, en dépit des mesures appliquées, le niveau de pollution continue d'être hors de contrôle. Un phénomène accentué par la météo anticyclonique, qui ne permet pas de disperser les polluants.

Sources : AirParif, paris.fr