Pourquoi acheter un téléviseur UHD n'est pas (encore) une bonne idée

Article mis à jour le 

Avec le lancement de la Coupe du Monde de football 2014, le marché des téléviseurs voit ses chiffres exploser. Mais faut-il nécessairement céder à la tentation et opter pour un téléviseur ultra haute définition ?

La dernière nouveauté dans le monde des téléviseurs s'appelle l'ultra-haute définition (UHD). Exit, donc, la Haute définition (HD) et autre full HD, l'heure est maintenant venue de prendre ses marques avec une nouvelle technologie. Aussi surnommée 4K, dans la mesure où son image dispose d'une résolution de 3 840 par 2 160 pixels, celle-ci est quatre fois plus détaillée que la Full HD. Mais alors pourquoi bouder une telle prouesse dans ce cas ? Tout simplement parce que le système est pour le moment inutile ou presque.

Existe-t-il des chaînes diffusées en UHD ?

Pour l'heure, aucune chaîne ne propose ses programmes en ultra haute définition. De telle sorte que même si vous possédez une télévision supportant cette technologie, vous ne profiterez en réalité pas d'une meilleure qualité d'image que sur un téléviseur full HD classique.

Certes, France Télévisions a diffusé il y a quelques jours des matchs de Roland Garros en ultra HD. Mais la chaîne n'a pas prévu de réitérer la chose pour l'instant.

Et si l'éventualité d'une diffusion des matchs de l'Euro de football en UHD est bien envisagée, ce ne sera pas avant 2016. Reste Canal +, qui songe actuellement à proposer une offre par satellite en UHD d'ici la fin de l'année.

Les lecteurs Blu-Ray à la peine

Malheureusement, s'il n'existe pour le moment aucune chaîne diffusant ses programmes en UHD, les lecteurs Blu-Ray ne font guère mieux. Les modèles de nouvelle génération ne devraient en effet pas être proposés à la vente avant 2015. Pire : il faudra également patienter jusqu'à la sortie de films en UHD pour enfin être en mesure d'en bénéficier.

Le constat n'est pas plus brillant du côté des services de téléchargement, qui ne semblent pas prêts de proposer de tels formats.

Un gain de qualité néanmoins indéniable

Malgré tous ces défauts, l'UHD possède un certain nombre d'atouts. Outre son prix, de plus en plus accessible – certaines marques vendent des modèles à moins de 1 000 euros –, les dalles UHD se distinguent aisément sur les grandes tailles. Par exemple, à compter d'une diagonale de 50 pouces (soit 127 centimètres), celles-ci réduisent considérablement le recul habituellement nécessaire pour voir l'image dans de bonnes conditions.

Quoi qu'il en soit, mieux vaut ne pas trop se précipiter sur ce type de technologie puisque rien ne permet d'affirmer que les écrans UHD aujourd'hui proposés seront compatibles avec les prochaines évolutions. Avant de craquer, assurez-vous donc que l'appareil choisi dispose d'une prise HDMI 2.0, qu'il supporte la nouvelle norme de codage HEVC et que sa fréquence native soit bien de 100 Hz.

Bref, même si l'UHD est sans aucun doute le futur des téléviseurs, il faudra encore s'armer de patience pour en profiter pleinement.

Sources : lemonde, radins, mediakwest