Pourquoi Android rapporte moins d’argent à Google qu’à... Microsoft

Article mis à jour le 

Vous vous imaginez que l’hégémonie d’Android sur le marché des téléphones intelligents et des tablettes ne fait que les beaux jours de Google, son détenteur ? Eh bien détrompez-vous, car celle-ci rapporte pas moins d’un milliard de dollars par an à… Microsoft.

Il y a des années de cela, la firme de Redmond a signé des accords de licences avec les plus importants fabricants de terminaux Android, ce qui lui permet d’utiliser un certain nombre de brevets. Résultat, même si Microsoft n’a pas réussi à se faire une place avec son système d’exploitation Windows sur les mobiles, tout n’est pas perdu, loin de là…

Il n’y a pas que Windows Phone…

Jusqu’à aujourd’hui, la somme totale des royalties touchée par Microsoft n’avait jamais été révélée, hormis quelques estimations. Ainsi, en 2013, l’analyste chez Nomura Rick Sherlung l’évaluait notamment en 2013 à deux milliards de dollars chaque année. Mais vendredi 3 octobre, Microsoft a indiqué avoir touché plus d’un milliard de dollars de Samsung, principal fabricant mondial de smartphones, au cours de l’exercice fiscal 2013. Une somme qui pèse pas moins de 4,35 % des profits réalisés au cours de cette année par le géant américain. À noter que les versements effectués par les concurrents de Samsung doivent également être pris en compte, en sus.

Or, cet état de fait suppose un paradoxe : Microsoft a touché, en 2013, nettement plus d’argent avec Android qu’il n’en a gagné avec Windows Phone. Selon les chiffres de Gartner, 24 millions de téléphones Windows Phone auraient été écoulés de juillet 2012 à juin 2013, à raison de 10 dollars par téléphone. Autrement dit, le chiffre d’affaire lié au système d’exploitation mobile de Redmond représente 240 millions de dollars, à savoir moins de 25 % des royalties que lui transmet le géant sud-coréen. En outre, côté profits, l’écart entre les deux est d’autant plus important qu’il est nécessaire de tenir compte de l’ensemble des frais de développement et de marketing de Windows Phone.

Dernier rebondissement en date accentuant ce phénomène : Microsoft a choisi de rendre en avril dernier son système d’exploitation mobile gratuit pour les fabricants de smartphones et de petites tablettes. De fait, l’entreprise ne touche plus du tout de revenu direct sur la vente d’un Windows Phone. À l’inverse, Microsoft gagne, selon Gartner, environ 3 dollars sur chaque téléphone Android vendu par Samsung. Mais Redmond compte toutefois mettre en place des revenus supplémentaires sur Windows Phone via la vente d’applications.

Un système qui fait des merveilles

L’autre chose étonnante, c’est qu’Android ne génère en réalité pas autant de recettes directes pour Google que pour Microsoft. Pourquoi ? Parce que Google a toujours permis à l’ensemble des fabricants d’obtenir leur système d’exploitation mobile gratuitement. D’où son succès… Ainsi, la firme de Mountain View trouve l’argent du côté de la vente de contenus (applications, vidéos, etc.) et via la publicité. Cependant, il n’est pas possible de faire une estimation des sommes perçus indirectement par la firme.

Malheureusement pour Microsoft, il y a des chances que ces revenus colossaux ne soient bientôt plus d’actualité. Pourquoi ? Parce que Samsung a fait savoir qu’il ne paierait plus les royalties, suite au rachat de Nokia par la firme de Redmond en avril dernier : ce rachat rendrait en effet le précédent accord caduc. Un certain nombre de tribunaux ont par ailleurs estimé que les brevets de Microsoft n’étaient plus applicables. Affaire à suivre.

Sources : gartner, zdnet, nextinpact, lemonde