Pourquoi les courbatures sont-elles encore plus douloureuses 48h après ?

Article mis à jour le 

Pour un sportif occasionnel comme pour un habitué, les courbatures sont monnaie courante. Parfois très douloureuses, ces dernières atteignent leur point culminant la plupart du temps entre deux et trois jours après un effort soutenu. Mais elles peuvent se poursuivre les dix jours suivants… Comment expliquer ce décalage ?

Les courbatures sont en fait des petites fissures des fibres musculaires, que l'organisme comble en lançant une réaction inflammatoire. Selon le Dr. Steven Stovitz, professeur à l'Université du Minnesota, les contractions musculaires excentriques, soit celles pendant lesquelles le muscle se contracte et s'étire dans le même temps, sont les plus à même d'entraîner des courbatures. Par exemple, ce type de contraction est de mise lorsque l'on court en descente, car les muscles des membres inférieurs, et ce surtout les quadriceps, doivent résister à la pesanteur en se contractant.

À rebours de ce phénomène, le muscle qui produit un effort trop important en contraction concentrique, autrement dit en se rétractant, va sembler fatigué et douloureux tout de suite, mais pas les jours suivants. Pour bien comprendre la différence entre concentration concentrique et excentrique, vous pouvez prendre l'exemple d'une bouteille d'eau placée sur une table. Quand vous vous emparez de cette dernière et la porter à votre bouche, votre biceps réalise une contraction concentrique, lorsque vous la reposez sur la table, ce même muscle se contracte de façon excentrique.

Quoi qu'il en soit, selon les spécialistes, les muscles peu entraînés sont les plus à même d'être courbaturés après une sollicitation dite "excentrique", et ce d'autant plus après avoir effectué un effort jusqu'alors inconnu.

Pas d'inquiétude en cas de grosses courbatures

Sauf si ces dernières gênent vraiment vos mouvements, il est inutile de s'inquiéter lorsque les courbatures sont très douloureuses. Pour faire en sorte que la douleur passe plus vite, il est conseillé de réaliser des petits exercices pour dynamiser le flux sanguin et ainsi aider les muscles à se restaurer : il peut s'agir de marche à pieds, d'étirements ou encore d'une petite course.

À noter que les petits massages et la prise d'anti-inflammatoires peuvent aider à soulager. De même, un bain chaud favorise considérablement la récupération, mais attention : juste après l'effort, le bain froid est préférable pour limiter les courbatures. Et si vous manquez de motivation, n'oubliez pas que plus un muscle est habitué à un exercice particulier, moins il ressent les courbatures dans les jours suivants. Mieux vaut donc ne pas négliger son entraînement.

Sources : ACSM, lanutrition, HuffPost