Pourquoi l'été ne sera sans doute pas au rendez-vous

Article mis à jour le 

À en croire les prévisions de Météo Consult, il faudra probablement s'armer de patience pour profiter de l'été : le beau temps ne serait pas de retour avant septembre et octobre.

Jusqu'à présent, les prévisionnistes de Météo Consult avaient souvent pour habitude de publier leurs analyses à chaque début de mois. Mais cette fois, compte tenu de la vague de froid et de pluie qui s'abat depuis plusieurs semaines sur l'Hexagone, les météorologues ont finalement décidé d'avancer leurs résultats. Or, une chose est sûre : les nouvelles ne sont pas bonnes.

70 % de chances d'avoir un été froid et pluvieux

En s'appuyant sur les modèles américains et européens jusqu'à présent réalisés, Pascal Scaniver, responsable du service de prévisions de Météo Consult, et son équipe estiment qu'il y a aujourd'hui au moins 70 % de chances que notre été soit maussade. Cette conclusion se fonde sur certains calculs prévoyant la continuité d'une anomalie froide et de précipitations considérables, et ce pour les mois de juin, juillet et août. Ce qui n'empêchera pas, néanmoins, l'arrivée potentielle de quelques pics de chaleur de temps à autre.

Des statistiques qui n'invitent pas à l'optimisme

Autre élément qui ne joue pas en notre faveur : les statistiques des treize dernières années, qui montrent qu'aucun printemps capricieux n'a été suivi d'un bel été depuis 2000. En outre, il est nécessaire de remonter à 1983 pour dénicher un printemps maussade suivi d'un mois de juillet caniculaire. En définitive, un printemps pluvieux et froid sous tendrait – avec une probabilité de l'ordre de 80 % – l'arrivée d'un été instable.

Des températures d'eau beaucoup plus froides que la normale

Qu'il s'agisse de la mer du Nord, de la Manche, de l'Atlantique ou de la Méditerranée, les températures sont actuellement considérablement plus basses que d'habitude. Un phénomène qui a pour conséquence d'entretenir un air froid un peu partout au niveau de l'Europe de l'Ouest. Tant et si bien que le déficit de température par rapport aux normales de saison est actuellement de 5°C pour la mer du Nord et la Manche.

Moralité : il y a peu de chances pour que ce retard puisse être rattrapé dans les semaines à venir, d'après les spécialistes. Un état de fait qui remet d'ailleurs fortement en question l'éventuelle arrivée d'une vague de chaleur au cours des trois mois de l'été.

Une possible amélioration vers septembre-octobre

Conclusion : il faudra donc certainement compter sur deux à trois degrés de moins que les autres étés et sur des chutes de pluie deux fois supérieures à la moyenne. Un scénario certes "catastrophique", mais pourtant bel et bien défendu par Météo Consult, selon qui les rares pics de chaleur seront dans la plupart des cas suivis d'importants orages.

Pour en profiter, il faudra d'ailleurs s'armer de patience : Pascal Scaniver et son équipe estiment en effet qu'une amélioration pourrait se faire sentir en fin de saison, soit pas avant le 15 août, et plus particulièrement courant septembre et octobre. D'ici là, voilà 5 trucs qui pourraient vous permettre d'avoir l'air cultivé sous la pluie.

Et, en prévision des intempéries, pourquoi ne pas opter pour 6 appareils high tech que vous pourriez utiliser sous les averses. Une façon astucieuse - et ô diable le parapluie - de ne pas céder à la déprime et de passer un bon moment malgré tout... Car comme le dit le proverbe irlandais :"n'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil".

Sources : Météo Consult, Météo France