Pourquoi les majuscules dans un texte écrit donnent l'impression d'entendre crier

Article mis à jour le 

Vous êtes-vous déjà un jour demandé pourquoi les lettres capitales donnaient l'impression d'entendre quelqu'un crier, dans un texte écrit ? Non ? Eh bien dans un article de The New Republic, la journaliste Alice Robb a tenté de répondre à la question…

Il s'agit sans aucun doute d'une des plus vieilles blagues du web. Sur Yahoo Answers, un internaute se demande COMMENT IL DOIT FAIRE POUR ARRÊTER D'ÉCRIRE EN MAJUSCULES. "TOUS MES AMIS S'IMAGINENT QUE JE SUIS AU BORD DE LA CRISE DE NERF ET LEUR CRIE DESSUS. CE PROBL ÈME EST EN TRAIN DE RUINER MON EXISTENCE. JE VEUX SIMPLEMENT QUE TOUT REVIENNE DANS L'ORDRE.", écrit-il. Nul doute que cet exemple soit une simple blague, mais qui a toutefois le mérite de souligner que les majuscules donnent le sentiment d'entendre quelqu'un hurler.

Comme le met en évidence la journaliste Alce Robb sur le site The New Republic, ce mécanisme aurait été initié par les premiers blogueurs. Au cours de ses recherches, celle-ci s'est renseignée auprès du linguiste Ben Zimmer, qui l'a ensuite orienté vers des groupes de discussions Usenet (à savoir les forums continuant aujourd'hui à gouverner l'Internet). C'est là que des internautes se sont demandé ce que les lettres majuscules symbolisaient.

Au cours de l'année 1984, un utilisateur du service a indiqué "Si je tape en capitale, cela signifie que JE CRIE". Et un autre de préciser qu'au cours d'une discussion, trois méthodes permettent d'intensifier ses propos : soit on utilise les LETTRES CAPITALES pour donner l'impression de parler plus fort, soit on encadre d'*astérisques*, soit on e s p a c e les lettres.

Difficile cependant de savoir précisément la raison qui aura amené à ne retenir que la première proposition. Reste qu'Alice Robb a remis la main sur plusieurs exemples de majuscules utilisées pour exprimer la colère, à l'instar d'une critique de Robert Moses dans les années 1970.

Un message qui écrase tout le reste

Selon Paul Luna, le directeur du département de typographie et de communication graphique à l'Université de Reading, les majuscules permettent une importante visibilité à un endroit spécifique. Compte tenu du fait que LES CAPITALES PRENNENT TOUTE LA PLACE, le lecteur a l'impression que ce message prend l'ascendant sur tout le reste.

Tant et si bien qu'un certain nombre de personnes ont même projeté de faire interdire l'usage du verrouillage de la touche majuscule, à savoir la touche se situant juste au-dessus de la touche Shift. C'est notamment le cas du développeur belge Pieter Hintjens, à l'origine de la campagne "CAPSoff". Bien que cela puisse sembler exagéré, la popularité de ce type d'actions paraît importante compte tenu du nombre d'images dénonçant son utilisation.

D'ailleurs, même Google a sorti un ordinateur en 2011 ne disposant plus de la fameuse touche. Quoi qu'il en soit, même si vous avez appuyé malencontreusement sur la fameuse touche, vous n'avez pas besoin de changer de clavier, contrairement à ce que répondent les internautes au faux utilisateur de Yahoo Answers…

Sources : newrepublic, wired, slate