Vous pourrez bientôt recharger votre smartphone à distance par ultrasons

Article mis à jour le 

uBeam, une start-up américaine, vient de mettre au point une technologie semblable au Wifi permettant de recharger une batterie de smartphone à distance. Présentation.

C'est à une jeune astro-biologiste américaine de 25 ans, Meredith Perry, à qui l'on doit le développement d'un dispositif comparable au Wifi permettant de recharger son smartphone sans avoir à brancher ou à interrompre une conversation en cours. Comme le rapporte le New York Times, ce système – pour l'heure baptisé uBeam – a pour principe la conversion de l'électricité en son et en ultrasons. Des ultrasons qui sont ensuite reconvertis en électricité de manière à recharger la batterie d'un smartphone.

En pratique, le prototype de cette invention repose sur un capteur de cinq millimètres d'épaisseur captant l'électricité, et un récepteur du même acabit servant au smartphone à recevoir les ultrasons et à les transformer en énergie. Grâce à ce système, les cordons habituels d'alimentation et autres adaptateurs deviennent ainsi obsolètes.

Vers un lancement d'ici deux ans ?

Selon Meredith Perry, il s'agit de la première technologie permettant d'utiliser son smartphone tout en circulant librement dans une pièce, et ce pendant que ce dernier est en charge. Et de rappeler que la technologie de rechargement par induction, si elle contourne le cordon d'alimentation, suppose que l'appareil reste en contact avec un socle spécifique.

Reste qu'à l'heure actuelle, le système mis au point par Meredith ne peut pas traverser les murs, à l'inverse de la technologie Wifi. Résultat : chaque pièce doit donc nécessairement être équipée d'un capteur adéquat. Mais si le projet n'a pas encore dépassé le stade du prototype, sa commercialisation est déjà prévue d'ici deux ans. Or, cette nouveauté pourrait alors bouleverser le monde du high-tech. Car le fait que l'électricité soit partout induirait la réduction de la taille des batteries, puisque ces dernières seraient rechargées en continu. Une éventualité qui devrait attirer de nombreux constructeurs…

Sources : nytimes, itespresso, 01net