Prélèvement à la source : avantageux pour les retraités... moins pour les jeunes

Article mis à jour le 

Quid des répercussions du prélèvement à la source ?
Quid des répercussions du prélèvement à la source ?

Avant la mise en place du prélèvement à la source, la majorité des Français devront encore s'acquitter de la même somme. Cependant, les retraités jouiront d'une fiscalité réduite. Tandis que le nouveau système prendra du temps avant d'être totalement effectif et ne concernera qu'une partie des contribuables.

Le prélèvement à la source consiste à payer son impôt en "temps réel". Contrairement au système actuel, les impôts seront versés au fisc pour l'année en cours, et non plus pour l'année passée. Le décalage d'un an entre le paiement des impôts et les revenus sera ainsi aboli. Le nouveau système prendra effet en 2018 et l'année 2017 sera donc une "année blanche".

Ceux tirant avantage du prélèvement à la source

Les personnes concernées sont celles qui jouissent de revenus stables ou en légère progression chaque année. C'est à la retraite qu'elles profiteront par exemple d'un impôt réduit immédiatement, puisque le décalage d'un an aura disparu.

Les personnes dont les revenus baisseront profiteront également du nouveau système. En 2018, les contribuables qui disposent d’entrées d’argent à la baisse s'acquitteront d'impôts sur ces ressources uniquement, et non plus sur celles de l'année précédente, qui étaient plus conséquentes.

Les contribuables pouvant concentrer leurs pertes et revenus sur une année précise sont les grands gagnants du prélèvement à la source. Ils concentreront leurs gains pour 2017, année non imposable, et leurs pertes pour 2018.

Les perdants du prélèvement à la source

Les plus touchés sont les contribuables qui disposent de revenus à la hausse. Sont également perdants les contribuables en cours de divorce, car ils perdront le bénéfice du quotient conjugal. Ceux qui entrent dans la vie active ne gagneront rien, que ce soit pendant ou après la mise en place du nouveau système. L'avantage est que leurs héritiers n'auront rien à payer puisque les impôts auront été réglés lors du décès des contribuables.

 

Source : liberation